Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre J'ai le droit de sauver ma planète / texte d'Alain Serres ; images d'Aurélia Fronty.
Auteur Serres, Alain, 1956- auteur
Éditeur [Voisin-le-Bretonneux] : Rue du monde, [2019]
©2019
Notice 27 de 37
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Sujet français Environnement -- Protection
Animaux -- Protection
Nature -- Conservation
Homme -- Influence sur la nature
Enfants -- Droits
Collaboration Fronty, Aurélia, 1973- illustrateur
Description 43 pages : illustrations en couleur ; 27 cm.
Note "La convention a 30 ans. Une vie plus belle pour tous les enfants du monde"-- Étiquette.
Résumé "Quand nous venons au monde, il nous fait un gigantesque cadeau: ses oiseaux, ses arbres, ses mammifères, ses coraux, ses animaux microscopiques, ses fleurs, ses insectes, ses poissons, ses bactéries, ses champignons... Plus de 10 millions d'espèces habitent avec nous sur la Terre... Et, chaque jour, on en découvre cinquante nouvelles." (p. 11) Seulement, "les scientifiques nous alertent: de nombreuses espèces disparaîtront si nous continuons de maltraiter la nature. Beaucoup ont déjà disparu." (p. 12) Le jeune narrateur revendique ainsi le droit de défendre la planète bleue et ses habitants, d'être informé des dangers qui pèsent sur eux, de refuser de manger des petites douceurs confectionnées avec l'huile de palme (qui contribue à détruire les forêts des grands singes), de faire pousser les plantes que les abeilles préfèrent, de dessiner des affiches pour défendre la tortue luth, d'exiger que ses parents choisissent les produits les moins emballés au supermarché, de préférer des fruits et légumes cultivés sans produits chimiques ou encore d'espérer que les humains vont apprendre et changer leurs habitudes, si bien que plus jamais un enfant ne connaîtra la faim, qu'un enfant inventera un avion qui n'émet pas de dioxyde de carbone et que les ours polaires survivront à la folie humaine... [SDM]
Critique Un album pétri d'espoir et de sensibilité au fil duquel s'esquisse un plaidoyer poétique et émouvant pour la protection de la nature et de ses habitants. En s'appuyant sur la Convention des droits de l'enfant, qui déclare que "l'intérêt supérieur de l'enfant doit toujours être respecté", cet album incite ces derniers à se mobiliser pour faire valoir leur droit à vivre dans un monde où tous ont accès à l'eau potable. D'une plume tout en grâce et en finesse, l'auteur célèbre les beautés et richesses de la planète bleue tout en incitant à réfléchir sur les conséquences de la pollution et de l'empreinte trop lourde que l'homme laisse dans son environnement tout en démontrant que la grande chaîne de la vie fait le tour du monde et doit être préservée puisque tous les êtres vivants sont interreliés. Le texte soigné est disséminé ici et là au coeur des peintures fantaisistes et envoûtantes d'Aurélia Fronty. Des insertions tourbillonnantes de motifs délicatement ciselés confèrent une belle mouvance à ces tableaux au sein desquels des enfants de différentes ethnies se côtoient dans des décors festifs, teintés de fantaisie et d'onirisme, qui épousent parfaitement l'espoir en des lendemains meilleurs que l'on véhicule au fil des pages. [SDM]
Public cible E+ 5.
ISBN 9782355045806 (relié)
   
   
   
 
 
   
   
Notice 27 de 37
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.