Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-2 de 2)
Criminels -- France -- Biographies -- Films

1

DVD  
Mesrine. 1, L'instinct de mort Mesrine. 1, Killer instinct / [enregistrement vidéo] =
Montréal : Alliance Vivafilm, 2010.
1 DVD (env. 1 h, 56 min) : son., coul. ; 12 cm.
Drame biographique. Paris, 1959. Rentré de la guerre d'Algérie transformé par les atrocités qu'il a été forcé de commettre, Jacques Mesrine met rapidement le cap sur une vie facile de braquages de banques et de gangstérisme, grâce à son ami Paul qui lui présente Guido, un puissant criminel. Mais Jacques manque de contrôle sur lui-même et se fait des ennemis à la pelle tandis que sur le front domestique, ses parents aimants, puis la maman espagnole de ses trois enfants, désespèrent de le voir revenir dans le droit chemin. À la suite d'un séjour en prison suivi d'un projet de réinsertion sociale qui tourne court, Jacques reprend les armes, plus violent que jamais. Sa passion soudaine pour l'énigmatique Jeanne Schneider lui fait prendre des risques qui le forcent à l'exil. À Montréal, où ils sont venus s'établir en 1968, Mesrine et Jeanne se font rapidement un nom... et une réputation. [(c) Médiafilm] [SDM]



Afficher la fiche complète

2

DVD  
Mesrine. 2, L'ennemi public no 1 Mesrine. 2, Public enemy number 1 / [enregistrement vidéo] =
Montréal : Alliance Vivafilm, 2010.
1 DVD (env. 2 h, 14 min) : son., coul. ; 12 cm.
Drame biographique. Paris, 1973. En plein tribunal, Jacques Mesrine sort une arme et prend le juge en otage jusqu'à la porte du palais de justice, où ses complices l'attendent. L'événement audacieux fait de ce braqueur et meurtrier notoire, deux fois évadé de prison, l'ennemi public numéro 1 des autorités judiciaires, ainsi que le chouchou de la presse. De fait, Mesrine s'enivre de l'attention médiatique, au point où il donne rendez-vous à des journalistes et photographes afin d'alimenter sa légende. Pris en souricière par les hommes du commissaire Broussard, chargé de sa capture, Mesrine se rend et, à l'issue de son procès, est condamné à vingt ans de prison. Cinq ans plus tard, il réussit une nouvelle fois à s'évader, avec l'aide de son complice François Besse. Après une escale chez la maîtresse de Mesrine à Paris, les deux hommes mettent le cap sur Deauville, où ils braquent le patron du casino et passent entre les mailles du filet policier abattu sur la région. Désormais, Mesrine ne se fait plus d'illusions quant à ses chances de survie advenant un nouveau guet-apens. [(c) Médiafilm] [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.