Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Dark Eden / Patrick Carman ; traduit de l'anglais (États-Unis) par Pierre Baril.
Auteur Carman, Patrick, 1966-
Éditeur [Saint-Victor-d'Épine] : City, c2012.
Notice 1 de 6
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Genre Romans à suspense
Sujet français Frères -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Souvenir -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Phobies -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Psychothérapie -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Douleur -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Relations humaines -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Comportement d'aide -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Description 268 p. ; 23 cm.
Note locale RJ 2017-10-28
Résumé Parce qu'il n'a effectué aucun progrès concluant après 167 séances de thérapie, Will Besting se voit proposer par sa psychologue d'effectuer un séjour à Fort Eden, un établissement dirigé par un certain professeur Rainsfort, que l'on dit être l'instigateur d'un traitement révolutionnaire des phobies. Cependant, alors qu'on lui avait fait miroiter un endroit ressemblant à un camp de vacances, Will se retrouve face à un établissement bétonné perdu au coeur d'une forêt sombre où les fenêtres sont munies de barreaux! Tandis que les six autres patients de quinze ans qui ont fait le chemin avec lui pénètrent dans l'enceinte de la forteresse, il s'éclipse discrètement et trouve refuge dans le bunker de Mrs Goring, la cuisinière des lieux. Grâce aux sept écrans de contrôle avec lesquels est équipé l'abri antiatomique qu'il découvre dans le sous-sol, Will suit pas à pas l'action qui se déroule dans le bâtiment principal. Ses pairs y sont tour à tour enfermés dans des chambres closes où des casques câblés retransmettent des images qui les confrontent à leurs peurs les plus profondes afin de les en guérir. Mais à quel prix? Tous les patients sortent en effet de leur traitement avec une étrange affection (maux de têtes ou d'articulations, vertiges, surdité). Soupçonnant que quelque chose ne tourne pas rond, Will, se promet de découvrir la vérité... [SDM]
Un thriller psychologique accrocheur, nimbé d'une atmosphère angoissante et étrangement inquiétante née des doutes que l'auteur entretient savamment jusqu'à la toute fin quant à la véritable nature de l'établissement et des traitements qui s'y déroulent. La réalité se révèle à travers le prisme parfois faussé de Will, dont la phobie n'est révélée que dans la seconde moitié de l'ouvrage, mais que l'on devine grâce à des indices disséminés ici et là. Tout comme le jeune narrateur, qui assiste à l'action via les écrans (muets) du sous-sol, le lecteur se retrouve ainsi dans la position d'un voyeur qui tente de décrypter ce qu'il voit en dépit du manque d'information. Une position qui rend passablement difficile l'identification et l'attachement aux protagonistes somme toute très peu étoffés, eux que l'on ne découvre finalement que via les séances de thérapies virtuelles qui nous dévoilent leurs phobies (chiens, insectes, hauteurs, mort, etc.) et les événements refoulés, souvent tragiques, qui en sont la source (la mort d'un frère dont il arrive enfin à faire son deuil dans le cas de Will). Soulignons finalement la chute un peu décevante qui confère une petite touche fantastique à l'ensemble en révélant que Rainsford se livre à des transfusions de sang pendant la thérapie, tirant du sang neuf de ses sujets afin de prolonger sa durée de vie, mais transmettant également du sien aux adolescents, qui présentent ensuite des signes précurseurs de vieillesse. [SDM]
Public cible J 4.
Titre original Dark Eden.
Langue Texte en français.
ISBN 9782824602370 (br.)
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - Romans  COLL. FRANÇ.  CAR v.1  DISPONIBLE
 
 
 
   
   
Notice 1 de 6
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.