Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Victoire-Divine. 2, État voyou / Edith Kabuya.
Auteur Kabuya, Edith, 1987- auteur
Éditeur Boucherville (Québec) : Éditions de Mortagne, [2019]
©2019
Notice 5 de 5
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Genre Romans québécois -- 21e siècle
Romans sociaux.
Sujet français Adolescentes -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Noires -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Internats -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Collèges privés -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Écoles secondaires -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Intimidation dans les écoles -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Classes sociales -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Popularité -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Bouc émissaire -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Détermination (Trait de personnalité) -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Description 396 pages ; 22 cm.
Note "Pour faire sa place, il faut créer ses propres règles"--Couverture.
Glossaire.
Résumé Victoire-Divine Kembonayawhé a été déclarée Intouchable par tous les autres élèves de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs (ND7D pour les intimes), un internat privé niché au fond des Laurentides où la grande majorité des étudiants ont des parents très fortunés. C'est pour cela que la foule d'adolescents se divise en trois groupes bien distincts: la Monarchie, enfants milliardaires des principaux actionnaires de l'école, la Nouvelle Bourgeoisie, d'autres bien nantis qui broutent au pied de la Monarchie, et les Enfants de la charité, bénéficiaires de bourses et d'excellentes notes qui doivent mériter leur place dans cette hiérarchie inique. Si Victoire-Divine a toujours pris les coups d'Ézékiel Duplessis et de sa bande de "Jonas Brothers" tout en suivant la mode imposée par Salomé Lévesque-Coutu et ses "Miss Frais Chiées" sans courber l'échine, la multiplication des insultes, interdictions et mauvaises blagues dirigées contre elle va finalement avoir raison de sa placidité. Laissant désormais transparaître son caractère bouillant et son sens de la répartie incroyable, l'adolescente déclare la guerre à toute son école pour y imposer ses propres règles, se qualifiant d'"État voyou", mais même si tout élève commettant un acte d'intimidation est passible de renvoi après que l'existence des Intouchables ait été révélée au grand jour, les Monarques sont prêts à tous les coups pour faire taire Victoire-Divine. [SDM]
Critique Second tome d'une série de romans se déroulant dans un pensionnat huppé dont la dynamique sociale ressemble davantage à un cirque impitoyable qu'à une véritable atmosphère d'école secondaire. Malgré tout, en poussant à l'extrême l'opposition entre une adolescente noire à la fois hilarante et cinglante à une clique monarchique aux noms à coucher dehors, on brosse un portrait réaliste des formes d'intimidation qui ont malheureusement cours dans les polyvalentes et les collèges privés. Si la narratrice essuie une pluie de remarques blessantes basées sur la couleur de sa peau, ses origines culturelles, son style et ses excellents résultats scolaires, elle n'est pas non plus tendre envers ses détracteurs. Ainsi, même s'il est jouissif jusqu'à un certain point de la voir se rebeller, les deux camps emploient malgré tout une langue adolescente très crue et parfois choquante. Un roman cathartique pour certains, qui pourra ainsi paraître outrageant pour d'autres. [SDM]
Public cible J 3.
Note locale Auteur ou créateur québécois.
ISBN 9782896628841 (broché)
Autre titre État voyou
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Adolescents - Nouveautés    DISPONIBLE
 
 
 
   
   
Notice 5 de 5
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.