Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Limiter / Trier la recherche Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Les ombres grandissent au crépuscule / Henning Mankell ; traduit du suédois par Marianne Ségol-Samoy et Karin Serres.
Auteur Mankell, Henning, 1948-2015
Éditeur [Paris] : Seuil, 2012.
Notice 10 de 11
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Sujet français Bonté -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Gratitude -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Solitude -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Choix du conjoint -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Amours -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Suède -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Suivi de Garçon qui dormait sous la neige
Description 229 p. ; 21 cm.
Note locale RJ 2017-10-28
Résumé Suède, septembre 1957. Depuis le départ de sa mère, Joël Gustafson, douze ans bientôt, habite seul avec son père et n'a pour seuls amis que deux adultes marginaux: Gertrude, une trentenaire désespérée qui a perdu son nez à la suite d'une chirurgie ratée, et Simon le fou, un vieux maçon dont l'hygiène laisse à désirer et qui a été interné de longues années. Très solitaire, le jeune garçon se perd régulièrement dans de longues rêveries nourries de questions existentielles. C'est ainsi qu'un jour, il traverse la rue étourdiment et échappe de peu aux roues d'un autobus. Bouleversé, Joël est convaincu d'être toujours en vie grâce à un véritable miracle. Doit-il remercier Dieu? Ou la providence? Tiraillé entre l'athéisme de son père et la piété de son enseignante, l'enfant décide finalement de suivre les conseils de Gertrude et de poser une bonne action en guise de reconnaissance à la vie. Le voilà donc qui se met en quête d'un mari pour sa copine qui a souvent le vague à l'âme et dont il désire briser la solitude. Deux hommes aperçus au bistrot pourraient faire l'affaire. Mais tout ne se passe pas comme prévu... [SDM]
Critique Un roman initiatique narrant la quête d'un préadolescent doté d'une imagination débordante que sa naïveté conduit à faire quelques bêtises (il ment et fait l'école buissonnière afin d'atteindre ses buts) tandis que son incompréhension des relations humaines, des sentiments et des préoccupations des adultes le mènent droit à l'échec. Sans le vouloir, le héros cause en effet énormément de peine à Gertrude, qui est rejetée par l'homme avec lequel il lui avait organisé un rendez-vous par l'intermédiaire de lettres d'amour anonymes. Ceci après avoir sélectionné un prétendant en se basant sur des idéaux certainement peu conformes à ceux nourris par son amie: "Ce que voit Joël ne lui plaît pas. Un homme qui fait la vaisselle!" (p. 108)! Si Joël sort grandi de l'aventure en réalisant qu'"on porte tous en nous le Jour et la Nuit (p. 206), l'intrigue manque de rythme, l'écriture est tristounette, les protagonistes trop brièvement esquissés peinent à susciter l'émotion et la chute est un peu trop facile. Quant au cadre nostalgique (une petite ville de Suède des années 1950 où les communications téléphoniques passent par la standardiste, où la principale attraction est le bal du samedi soir et où la religion est assez présente), il accentue la difficulté d'identification des adolescents contemporains. Un roman difficile d'accès, à réserver aux bons lecteurs appréciant le dépaysement et ayant acquis une maturité suffisante afin de cerner la psychologie du héros. [SDM]
Public cible J+ 3.
Titre original Skuggorna växer i skymn.
Note locale Suggéré par le Club des Irrésistibles.
Non traité tomé.
ISBN 9782021065114 (br.)
   
   
   
 
 
   
   
Notice 10 de 11
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.