Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Ce que j'ai oublié de te dire / Joyce Carol Oates ; traduit de l'anglais (américain) par Cécile Dutheil de la Rochère.
Auteur Oates, Joyce Carol, 1938-
Éditeur Paris : Albin Michel, 2013.
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Collection Wiz
Genre Romans psychologiques
Sujet français Amitié -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Suicide -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Deuil -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Parents et adolescents -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Divorce -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Automutilation chez l'adolescent -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Relations enseignants-élèves -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Intimidation -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Estime de soi -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Description 341 p. ; 22 cm.
Note locale RA 2017-10-28
Résumé D'une grande beauté et excellant autant dans les matières académiques que dans ses nombreuses activités extrascolaires, Merissa incarne le symbole même de la réussite aux yeux de ses camarades de classe. Et pourtant... Dans le secret de sa chambre, elle taillade son corps avec un éplucheur, la douleur lui permettant non seulement de taire la culpabilité qui la ronge, mais également de se reconnecter avec elle-même, elle qui est dévorée par les pressions exercées par une mère qui vit ses rêves à travers elle et un père auquel elle cherche désespérément à plaire alors qu'il abandonne le navire familial. Nadia, elle, subit quotidiennement les humiliations mesquines de Rick et de sa bande, ainsi que celles de son père et de sa cruelle belle-mère, qui dénigrent ses courbes voluptueuses. Pour s'évader, elle s'invente naïvement une idylle avec son professeur de sciences, qu'elle met involontairement dans une position délicate. Dans leur lutte pour la survie, ces deux héroïnes trouvent un soutien inattendu dans le souvenir de leur amie Tink, qui s'est suicidée six mois auparavant et dont l'absence se fait cruellement sentir... [SDM]
Critique Un roman psychologique proposant une immersion douloureuse et incisive dans le quotidien de deux adolescentes à l'aube de l'âge adulte. Adolescentes ayant en commun un mal-être dévorant, des secrets qu'elles refusent pudiquement de partager et, surtout, le vide et les interrogations que leur a laissés Tink en se suicidant sans laisser d'explication. Son souvenir (qui se manifeste sous forme d'une présence fantomatique) survient cependant à point nommé afin de permettre à ses copines de chasser leurs idées noires et de reprendre leur destin en main alors que les dernières pages laissent entendre qu'elle aurait pu être décédée de la leucémie. Pressions sociales, humiliation, harcèlement, rivalités, divorce, scarification, relations avec des parents dysfonctionnels, travers de la riche société américaine, importance du regard du père ou encore troubles alimentaires tissent la trame sombre du récit scindé en trois parties un peu décousues qui cèdent tour à tour la parole aux trois héroïnes et qui n'apportent pas de véritable solution aux problématiques abordées. Une lueur d'espoir brille toutefois pour les deux survivantes au terme de l'hymne à l'amitié constituant le dénouement un peu surfait de cette oeuvre qui jette un regard déstabilisant, dérangeant, sombre et un peu provocateur sur une adolescence à fleur de peau afin de troubler le lecteur et de l'amener à réfléchir à des thèmes délicats. [SDM]
Public cible J++ 4.
Titre original Two or three things I forgot to tell you.
ISBN 9782226252586 (br.)
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Adolescents - Romans  COLL. FRANÇ.  OAT Joy ce ADO  DISPONIBLE
 
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.