Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-2 de 2)
Atikamekw Nehirowisiwok -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.

1

Livre  
La clé de la nuit
Saint-Damien-de-Brandon : Éditions du Soleil de minuit, 2008.
220 p. ; 18 cm.
Un grand-père amérindien raconte à ses petits-enfants un secret, empreint de merveilleux, qu'il garde depuis sa tendre enfance. Jadis, alors que des géants avaient envahi sa maison, un enfant atikamek du nom de Wakisi s'était réfugié dans la forêt où il avait fait la rencontre du lutin Tcitcipisi qui lui promit de le protéger en allant à la rencontre de ces intrus pour mieux les comprendre. L'enfant craintif suivit donc son aîné au-delà d'une rivière tumultueuse d'où Tcitcipisi tomba à l'eau. Aidé d'une souris dotée de la parole, l'enfant porta secours à son ami. Mais alors que celui-ci se repose, Wakisi s'aventure non loin du campement et un raton laveur miteux, Esipan, lui vole un sac au contenu précieux. Dès lors, leur quête sera de retrouver Esipan et cette clé de la nuit... -- Un conte initiatique inspiré de la mythologie des Atikamekw qui fait évoluer un jeune héros en le forçant à confronter ses peurs dans une forêt enchantée. La narration y est habile, avec des enchaînements agréablement prévisibles, tout en intercalant le passé et le présent de manière fluide. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
L'envol du pygargue
Saint-Damien-de-Brandon : Éditions du Soleil de minuit, 2009.
300 p. ; 18 cm.
Automne à Manawan. Inquiet pour son petit-fils, qu'il trouve ivre mort à la suite d'une soirée entre amis et qu'il sent sur une pente dangereuse, le grand-père Nicolas emmène Wapanok en forêt pour lui enseigner le mode de vie traditionnel des Attikameks. Il espère ainsi le sortir de sa déroute. Depuis l'annonce du cancer de sa fille et son départ, avec le père des deux adolescents, pour un hôpital de la ville, Nicolas a vu le jeune et sa soeur Wapikoni s'enliser dans une profonde tristesse. Tandis que Wapanok tente d'engourdir sa peine dans les paradis artificiels, Wapikoni ne trouve plus le sommeil que lors de quelques rares moments de repos secoués par des rêves. Or, lors d'un de ces songes, l'adolescente est appelée à quitter sa demeure au milieu de la nuit pour suivre Wakisi, un lutin de légende. Le lendemain, Wapikoni est portée disparue. Une battue est lancée. Kinik le policier de la réserve y participe avec son cousin, un père de famille en proie au désespoir qu'il convainc de renoncer au suicide avec, en gage d'une promesse d'un meilleur avenir, une plume de pygargue, symbole de vie attikamek.



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.