Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Limiter / Trier la recherche Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Casse Noisette et le roi des souris / Natalie Andrewson ; d'après le conte de E.T.A. Hoffmann.
Auteur Andrewson, Natalie, auteur, artiste
Éditeur Paris : Rue de Sèvres, [2021]
©2021
Notice 3 de 12
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Sujet français Jouets -- Bandes dessinées
Parrains -- Bandes dessinées
Métamorphose -- Bandes dessinées
Souris -- Bandes dessinées
Magie -- Bandes dessinées
Princes -- Bandes dessinées
Rêves -- Bandes dessinées
Maladies -- Bandes dessinées
Art de conter -- Bandes dessinées
Noël -- Bandes dessinées
Genre français Bandes dessinées
Adaptations en bandes dessinées
Collaboration Adaptation de (oeuvre): Hoffmann, E. T. A. (Ernst Theodor Amadeus), 1776-1822. Nussknacker und Mausekönig
Description 141 pages : principalement des illustrations en couleur ; 22 cm.
Note Traduction de: Nutcracker and the mouse king.
Résumé La veille de Noël, Marie Stahlbaum et son frère Fritz découvrent avec émerveillement les cadeaux tous plus fabuleux les uns que les autres que leur a confectionnés leur excentrique parrain Drosselmeyer, dont l'allure inquiétante est amplement compensée par une intelligence exceptionnelle et un véritable don pour la mécanique et l'horlogerie. La fillette est tout particulièrement attirée par un casse-noisette au physique un peu étrange, qui la séduit cependant par ses pommettes roses et son regard luisant de bonté. Malheureusement, son frère a tôt fait de briser la mâchoire du jouet en tentant sauvagement de s'en emparer. Prenant très au sérieux le rôle de protectrice dont l'affuble alors son parrain, Marie couche consciencieusement le jouet blessé dans un lit de sa maison de poupée, sise sur l'étagère du salon. Elle s'apprête à monter à sa chambre lorsque les douze coups de minuit résonnent à l'horloge et qu'une armée de souris prend d'assaut le salon. Voilà le casse-noisette qui s'anime et qui rallie les soldats de plomb de Fritz afin de combattre l'envahisseur à coup de bonbons et de boulets de canon en pain d'épice. C'est le début d'un combat épique auquel Clara participe courageusement jusqu'à ce qu'elle s'évanouisse en lançant sa pantoufle au roi des rongeurs pour protéger son casse-noisette. Lorsqu'elle reprend ses esprits, au matin, le médecin est au chevet de son lit, mais nul ne la croit lorsqu'elle raconte l'incroyable aventure qu'elle a vécue au cours de la nuit. Personne, à l'exception de Drosselmeyer, qui lui raconte l'histoire de la princesse Pirlipate, victime d'une terrible malédiction lancée par Dame Souriçonne. Pour mettre un terme définitif à cette dernière, Marie combattra pendant plusieurs autres nuits le terrible roi des souris, qui exige d'elle de grands sacrifices (ses bonbons, ses poupées...) contre sa promesse de ne pas grignoter son casse-noisette... [SDM]
Critique Une adaptation en bande dessinée d'un classique incontournable du temps des Fêtes, dont on propose ici une version plus riche et complexe que celle généralement destinée au jeune public. Le parrain Drosselmeyer y narre en effet à la fillette alitée l'histoire de la malédiction où un horloger au service du roi (qui porte lui aussi le nom de Drosselmeyer!) s'attire les foudres de son employeur en créant un piège à souris sous lequel périssent tous les enfants de Dame Souriçonne. Pour se venger, cette dernière confère une apparence hideuse à la fillette du couple royal, qui se voit dotée d'yeux globuleux, de moustaches et d'une barbe argentée. Sous peine de se voir couper la tête, Drosselmeyer est chargé de trouver le seul remède susceptible de guérir la princesse, à savoir une noisette Krakatuk, qui devra être ouverte par un jeune garçon encore imberbe, qui n'aurait jamais porté que des bottes et qui, après avoir brisé la coque de la noix, marcherait sept pas en arrière sans trébucher. De fil en aiguille, la princesse est libérée de son mauvais sort par le neveu de Drosselmeyer, qui trébuche malheureusement en s'acquittant de sa mission et qui se retrouve transformé en casse-noisette. Jusqu'à ce que Marie le délivre définitivement du mauvais sort en lui vouant un amour pur. Ce récit raconté par le parrain est enchâssé dans la trame, qui respecte ainsi parfaitement l'esprit de l'oeuvre originale pleine de digressions. Ceci bien que l'adaptatrice se focalise sur son aspect onirique et sur les débordements d'imagination de la fillette provoqués par la fièvre. Sinon, les chapitres courts se succèdent ainsi en faisant alterner le quotidien et les rêves de la fillette avec le récit du conte effectué par le Parrain pour la distraire. On soulignera à ce sujet que Marie n'a pas l'occasion ici d'explorer véritablement le monde magique et gourmand du prince et que la fée Dragée brille ainsi par son absence. Ce qui pourrait décevoir énormément les lecteurs friands de ce passage féerique très célèbre du conte. Le tout est mis en images avec une grande modernité par un graphisme esquissé au crayon et coloré dans une palette sucrée très pop. Le texte, entièrement rédigé en lettres majuscules, est intégré à des planches hautement dynamiques, mais parfois un peu trop surchargées, qui traduisent néanmoins l'énergie épique des scènes de combat. [SDM]
Public cible E++ 4.
ISBN 9782810204212 (broché)
Autre titre Nutcracker and the mouse king. Français
Titre de la couverture Casse-Noisette et le roi des souris
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - BD  COLL. FRANÇ.  AND_Nat BD J  DISPONIBLE
 
 
 
   
   
Notice 3 de 12
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.