Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Limiter / Trier la recherche Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Le silence de l'ombre / Xavier Bétaucourt, Élodie Garcia.
Auteur Bétaucourt, Xavier, 1963- auteur.
Éditeur [Paris] : Jungle, [2021]
©2022
Notice 12 de 12
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Sujet français Grands-pères -- Bandes dessinées.
Deuil -- Bandes dessinées.
Tristesse -- Bandes dessinées.
Mères et fils -- Bandes dessinées.
Art de conter -- Bandes dessinées.
Imagination -- Bandes dessinées.
Souvenir -- Bandes dessinées.
Genre français Bandes dessinées familiales.
Collaboration Garcia, Élodie auteur, artiste.
Description 87 pages : principalement des illustrations en couleur ; 28 cm.
Édition Première édition.
Note "Scénario, Xavier Bétaucourt et Élodie Garcia ; dessin et couleurs, Élodie Garcia"--Verso de la page de faux-titre.
Résumé Pour consoler son fils Nao, qui ne parvient pas à accepter la mort de son grand-père qu'il aimait beaucoup, sa mère Aïko décide de lui raconter sa propre histoire. Lorsqu'elle avait son âge, elle a perdu sa soeur, emportée par la même maladie qui a causé le décès de sa mère, quelques années auparavant. Elle a à ce moment perdu toute envie de jouer, se sentant habitée d'une colère impuissante face à tout ce qui l'entoure jusqu'à ce qu'elle rencontre un énorme ours parlant, qui la conduit dans une forêt peuplée d'autres créatures magiques. Même si elle découvre des sources de joie et de plaisir dans ce nouveau monde, Aïko expérimente également la peur des ombres qui, elles, menacent de geler son coeur. Or, c'est en acceptant de les laisser vivre en elle que la fillette a su faire son deuil et que son fils apprendra à son tour à en faire de même. [SDM]
Critique Une mise en abyme qui donne lieu à un voyage merveilleux et onirique, où les étapes du deuil sont symbolisées par les épreuves et les adversaires qu'Aïko a dû affronter lorsqu'elle était jeune. Quelques touches de folklore japonais s'y immiscent, notamment sous la forme d'un haïku, et si Nao commente le récit à la toute fin en disant que "C'est n'importe quoi, [cette] histoire" (p.87), il en vient également à chausser les lunettes qui lui permettent de revoir son grand-père. Une bande dessinée touchante, intelligente et sensible qui s'égaie de dessins naïfs à la plume. [SDM]
Public cible E++ 4.
ISBN 9782822234078 (relié)
   
   
   
 
 
   
   
Notice 12 de 12
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.