Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-2 de 2)
Armes à feu -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse

1

Livre  
La chasse aux moules
Montréal : La Courte échelle, c2003.
92 p. : ill. ; 18 cm.
Maude et Francis, partis faire une course pour leur père, surprennent un étrange inconnu s'apprêtant à mettre à l'eau son embarcation. Les deux enfants, croyant devoir protéger le lac Caillé des moules zébrés, comme le suggérait leur père dans un article scientifique, entreprennent de convaincre l'homme d'effectuer une simple opération de nettoyage de la coque de son bateau. Mais l'Américain, ne parlant qu'anglais, plutôt que d'essayer de les comprendre, les kidnappe puisqu'ils le surprennent en train de décharger une cargaison de carabines neuves destinées à la contrebande. Les parents inquiets devant l'absence prolongée de leurs petits, informent les autorités et une chasse à l'homme s'amorce. -- Un roman d'aventures simple aux personnages débrouillards. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Revolver : roman
[Paris] : T. Magnier, 2012.
203 p. : carte ; 21 cm.
1910, Giron, au nord de la Suède. Dans une cabane isolée, le jeune Sig, quinze ans, veille le cadavre gelé de son père qui vient de se noyer. Il attend le retour de sa soeur et de sa belle-mère parties chercher du secours en ville. Mais le malheur n'arrivant jamais seul, voilà qu'arrive un certain Wolff, armé d'un colt, qui poursuit la famille depuis dix ans et vient réclamer la part d'or que lui devrait le mort. Ahuri, Sig cherche à comprendre et à gagner du temps. Le récit alterne entre 1899 et 1910. Sig était tout petit, mais se souvient bien des chercheurs d'or de l'Alaska, de la mort de la mère, du départ brutal vers la Suède. Rien n'indique cependant que le père ait volé quoi que ce soit, et on ne comprend toujours pas l'acharnement de Wolff. Par contre, il y a urgence pour le jeune héros, qui va devoir sauver sa peau. La journée se déroule heure par heure, excessivement lente, cristallisée autour du revolver du dangereux intrus, et du vieux modèle du père caché dans la remise. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.