Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-5 de 5)
Adolescents et mort -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse

1

Livre  
13, rue Cartier : roman
Montréal ; Paris : Balzac, c2000.
99 p. ; 21 cm.
Le treize rue Cartier intrigue Christian. Personne ni entre ni n'en sort et pourtant, le soir venu, la maison s'anime. Pour en avoir le coeur net, il décide d'y pénétrer. Une fois dedans, il est pris. Une substance gluante coule des murs. Une vieille à l'image de sa soeur veut le retenir. Il est prisonnier au coeur d'une maison qui vit. Des gens virevoltent, le mobilier éclate, les miroirs explosent, les danseurs saignent et les murs respirent. Il passe d'une pièce à l'autre. La vieille Katou parle de sa mort, sa mort à lui. Christian vit de curieuses situations pour se retrouver dans les bras d'un mort à son image. Pour revenir à la vie, il doit se suicider à l'inverse. Il doit revivre sans émotions les différentes étapes de sa vie. S'il réussit, il peut se réincarner dans une entité de son choix, sinon, c'est l'enfer. Il revoit son baptême, ressent les premiers souvenirs de son adolescence, Nathalie... Est-il mort? Comment? Qu'est-il arrivé à la piscine Mont-Bleu.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Le fils du pendu
Toronto : Livres Toundra, c2006.
157 p. ; 20 cm.
Lorsque son père se pend dans le grenier, François, quinze ans, voit sa vie complètement chamboulée. Il n'arrive pas à se pardonner d'avoir cru que son père allait mieux depuis sa tentative de suicide ratée de l'année précédente et de l'avoir laissé seul pour accompagner sa classe dans un voyage à New York. Les funérailles, la tendance qu'a son meilleur ami à tout prendre à la légère, les tentatives maladroites de son entourage pour lui remonter le moral, etc. le poussent à s'isoler. Les préoccupations des jeunes de son âge lui paraissent bien futiles lorsque comparées avec les interrogations de son jeune frère de cinq ans, qui répondent cruellement aux siennes: "Est-ce que j'ai tué papa parce que je lui ai dit une fois que je ne l'aimais plus?" (p. 47) Son père, dont l'odeur reste gravée à tant d'endroits de la maison, lui manque cruellement alors qu'il vit ses premiers émois amoureux et qu'il aurait tant de questions à lui poser.



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Nos étoiles contraires
Paris : Nathan, 2013.
330 p. ; 21 cm.
Hazel Grace est atteinte d'un cancer grave. Alimentée en oxygène, elle ne va plus à l'école depuis belle lurette. À seize ans, elle a déjà été opérée à la thyroïde et sait que ses multiples métastases aux poumons l'emporteront. D'une maturité obligée, elle ne supporte pas la sensiblerie, les malaises ou les passe-droits que provoque son état sur les autres et assène de réparties cyniques et assassines celui qui ose lui en servir. Et alors que son moral est au plus bas et que sa mère insiste pour qu'elle assiste à une autre de ces rencontres de groupe de soutien pour jeunes cancéreux, une fenêtre s'ouvre en elle. Non pas grâce à cet animateur bigot qui croit les aider en les amenant à la prière, mais plutôt grâce au regard séducteur d'August, un bellâtre en rémission qui la fait chavirer. Ce dernier apprécie l'humour noir et l'âpreté joyeuse d'Hazel qu'il surprend aussi avec son urgence de profiter des belles choses de la vie, celle qu'il leur reste à rêver. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Nos étoiles contraires
Paris : PKJ, [2019]
372 pages ; 18 cm.
Réédition. Hazel Grace est atteinte d'un cancer grave. Alimentée en oxygène, elle ne va plus à l'école depuis belle lurette. À seize ans, elle a déjà été opérée à la thyroïde et sait que ses multiples métastases aux poumons l'emporteront. D'une maturité obligée, elle ne supporte pas la sensiblerie, les malaises ou les passe-droits que provoque son état sur les autres et assène de réparties cyniques et assassines celui qui ose lui en servir. Alors que son moral est au plus bas et que sa mère insiste pour qu'elle assiste à une autre de ces rencontres de groupe de soutien pour jeunes cancéreux, une fenêtre s'ouvre en elle. Non pas grâce à cet animateur bigot qui croit les aider en les amenant à la prière, mais plutôt grâce au regard séducteur d'August, un bellâtre en rémission qui la fait chavirer. Ce dernier apprécie l'humour noir et l'âpreté joyeuse d'Hazel qu'il surprend aussi avec son urgence de profiter des belles choses de la vie, celle qu'il leur reste à rêver. [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Une vie en éclats
Montréal : La Courte échelle, 2005.
127 p. ; 18 cm.
Réédition. Zoé raconte les cinq dernières semaines de sa vie et la première de sa renaissance. Ybert, son copain, est mort depuis bientôt un an. Accident ou suicide? Pour elle, il s'agit d'un suicide. Elle compte le retrouver au même endroit, tous deux unis dans l'amour et dans la mort. Voilà que Xavier intervient. Il s'interpose entre elle et Ybert. Sa présence et celle des autres remettent son geste en question. Elle ne veut plus mourir, encore lui faut-il des arguments pour se raccrocher! Le poème qu'elle a rédigé crie son âme blessée. -- Bien qu'on en connaisse la fin, le drame de Zoé nous prend petit à petit. Mylène, ses parents, puis Xavier font intrusion dans sa solitude. Va-t-elle changer d'idée? Jusqu'où ira-t-elle? L'étude psychologique des personnages est réaliste: la culpabilisation de Zoé, l'éveil de son entourage à son comportement.



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.