Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-2 de 2)
Accident nucléaire de Fukushima, Japon, 2011 -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse

1

Livre  
Japon touché au coeur : Fukushima
Paris : Oskar, 2011.
127 p. : ill., cartes ; 19 cm.
Une collection proposant des récits et témoignages levant le voile sur une période trouble de l'histoire mondiale, que complète un dossier historique constitué de photographies et de documents d'archives brièvement commentés. Sous ce titre: le 11 mars 2011, un tremblement de terre, suivi d'un tsunami, ravage le nord du Japon et endommage la centrale de Fukushima-Daiichi, une société qui gère plusieurs centrales nucléaires japonaises et qui approvisionne le Kanto en électricité. Fanny, une jeune Française, suit les actualités avec anxiété, s'inquiétant d'abord pour son père, qui a été dépêché là-bas en tant que journaliste, puis pour sa meilleure amie, Natalia, dont la mère a vécu Tchernobyl (cf. ##Tchernobyl: bienvenue en enfer## des mêmes auteures). Puis il y a Ima, sa cousine Franco-japonaise fraîchement débarquée de Sendaï, qui se sent lâche d'être en sécurité et non chez elle en train de secourir la population dans le besoin. Lorsque la tension devient intenable dans la maison, les adolescentes décident d'allier leurs efforts à ceux de l'association Aider le Japon et de mettre en application l'Agenda 21 dans l'école et leur quartier afin de faire leur part pour l'environnement.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Mon père n'est pas un héros : Fukushima
Paris : Oskar, 2013.
44 p. ; 17 cm.
Un an après la catastrophe de Fukushima, Noriaki, treize ans, décide de prendre la plume pour écrire une lettre au président de la compagnie de la centrale nucléaire de Fukushima, où son père travaillait comme ingénieur, pour lui faire part des bouleversements que lui et les siens ont vécus à la suite de l'accident à sa centrale. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.