Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Cotes DOC (1-7 de 7)
GRA Fra da P

1

Livre  
David et le fantôme
Saint-Lambert : Dominique et compagnie, c2000.
45 p. : ill. en coul. ; 18 cm.
David va souvent chez son grand-père et, pour s'y rendre, il doit passer devant une maison abandonnée. A chaque fois, le chien des lieux, un véritable monstre, se jette sur la grille, la gueule ouverte. Chaque samedi, c'est la panique! Il en fait part en vain à son aïeul et à son père. David prend les choses en main et ses économies pour aller chez le boucher. A chaque passage, il gratifie l'animal d'un os ou d'un biscuit. Voilà qu'une fois de plus le chien s'élance sur la grille qui s'effondre. Il avance et se couche aux pieds de David son nouveau maître. -- La trame est bien construite et les illustrations expressives de Pratt en soulignent toute l'intensité. Texte et image se partagent équitablement l'espace dans une mise en pages variée. Un exorcisme de la peur du chien de la maison d'à côté. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
David et les monstres de la forêt
Saint-Lambert : Dominique et compagnie, 2001.
44 p. : ill. en coul. ; 18 cm.
Le père de David a un magasin général. Parfois il arrive à David de faire des livraisons qui l'obligent à emprunter l'affreux sentier qui traverse la forêt et longe le marécage. Il a peur. Son imagination lui joue des tours. La présence de Fantôme, son chien, le rassure et, en plus, David chante pour calmer ses craintes. La grisaille de l'automne ajoute à l'atmosphère. Fantôme devient hésitant et David, silencieux. Un loup lui demande la raison de son silence. Un vautour, un scorpion tire-bouchon, un couguar, un broyeur noir, une gargouille, etc., lui font la même remarque. David se met à chanter: Fantôme est rassuré et les peurs disparaissent. -- Quand on a l'âge de David ou qu'on est comme lui, il est vrai que les monstres de la forêt existent. Ils sont là et le chant est une bonne façon de les combattre. L'exorcisme de la peur du coin sombre dans un texte bien construit, agréablement illustré. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
David et le précipice
Saint-Lambert : Dominique et compagnie, 2001.
44 p. : ill. en coul. ; 18 cm.
David n'ose pas passer sur le tronc d'arbre qui enjambe le ravin. Il a le vertige et subit les sarcasmes de ses camarades. S'il inventait une machine pour ôter la peur! Un matin, alors qu'il est prêt à tenter l'aventure, il constate que le tronc a été enlevé: un garçon s'est sérieusement blessé en tombant dans le fossé. La peur a sa raison d'être car elle incite à la prudence. -- Après la peur du chien, de la forêt, François Gravel aborde la peur du vide. La trame, bien construite, est pleine de sagesse sans être directive. Les illustrations de Pratt en soulignent toute l'intensité. Présentation aérée. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
David et l'orage
Saint-Lambert : Dominique et compagnie, 2003.
40 p. : ill. en coul. ; 18 cm.
David doit aller se coucher mais prend tout son temps, car l'orage gronde. Quel soulagement quand Esther propose de monter dans la chambre de David pour admirer le spectacle des éclairs! Ensuite son père donne des explications sur l'orage et l'électricité, et même si David ne comprend pas tout, il est rassuré. Pas pour longtemps toutefois, car lorsque tout le monde est au lit, voilà qu'un bruit énorme s'abat sur la maison. David, apeuré, croit voir un étrange monstre à sa fenêtre. Il n'ose même pas crier! Le lendemain matin, surprise: une grosse branche est tombée sur le toit, juste au-dessus de la chambre de David! Ouf! -- Après la peur des monstres de la forêt et celle des chiens, François Gravel aborde la peur des orages. La trame est bien construite, accompagnée des illustrations expressives de Pratt. Texte et image se partagent équitablement l'espace. [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
David et les crabes noirs
Saint-Lambert : Dominique et compagnie, 2004.
44 p. : ill. en coul. ; 18 cm.
Depuis deux nuits, David fait des cauchemars. Il a beau boire de l'eau, en parler, les raconter, prendre des bains, rien n'y fait. Son père s'inquiète un peu et suggère du sirop contre les cauchemars. Esther est contre, ça passera. Le deuxième jour, la gentille maîtresse, prévenue, demande à chaque élève de dessiner son pire cauchemar. Maladroit, David est insatisfait, mais Simon l'aidera à concrétiser ce vil crabe aux ailes de chauve-souris. Leur amitié permettra à l'enfant d'explorer avec créativité le monde des monstres et d'exploiter ses idées morbides. -- Un récit court et sympathique à la chute surprenante, misant sur la fonction thérapeutique des arts pour transcender et conjurer les petites et grandes peurs. Des illustrations croquées sur le vif appuient le texte avec une touche de malice. [SDM]



Afficher la fiche complète

6

Livre  
David et le salon funéraire
Saint-Lambert : Dominique et compagnie, c2005.
43 p. : ill. en coul. ; 18 cm.
Lorsqu'il apprend que sa grand-mère est décédée et qu'il doit se rendre au salon funéraire, David ne cesse de faire un cauchemar dans lequel elle se dresse dans son cercueil. À la porte du salon, il rencontre sa cousine Marie-Ève, qui est elle aussi intimidée par l'endroit. Ensemble, ils franchissent le seuil et découvrent avec étonnement que les gens, tous vêtus de noir et rassemblés en petits groupes, passent des rires aux larmes en partageant des souvenirs... -- Un bref récit explorant un thème rarement abordé en littérature jeunesse. Si le charmant blondinet jette un regard extrêmement lucide et juste sur le monde qui l'entoure, le discours sur la mort, lui, demeure très conservateur: la grande Faucheuse se fait libératrice, mettant fin à une longue et souffrante maladie. Charmantes peintures teintées d'humour de Pratt. [SDM]



Afficher la fiche complète

7

Livre  
David et la maison de la sorcière
Saint-Lambert : Dominique et compagnie, 2002.
43 p. : ill. en coul. ; 18 cm.
David fait part à son père d'une constatation sur madame Esther: le jour, elle est joyeuse comme un rayon de soleil, le soir, triste comme une sorcière. Son père lui écrit, elle lui répond: David devient le facteur. Son père et madame Esther ont tous deux le sourire. Il est question qu'ils habitent tous ensemble. David est d'accord. -- La trame simplement construite aborde le remariage. L'approche, d'un réalisme mitigé, est positive, quasi trop. Pour David, le sujet ne pose aucun problème et ne soulève aucune réticence. Le texte et l'illustration se partagent équitablement l'espace. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.