Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-4 de 4)
Van Schendel, Michel, 1929-2005.

1

Livre  
Bitumes : [poésie]
Montréal : Editions de l'Hexagone, c1998.
101 p. ; 18 cm.
Plus à l'aise avec les fortes énigmes et les guet-apens de sa poésie que dans le récit, l'auteur donne ici un huitième recueil dans lequel le "souci de l'écriture se mesure au déni de toute idée esthétique" (cf. le riche avant lire, p. 11-15) en une succession de "bribes, de débris, d'annonces et de constats". "Les trois dernières parties, chacune écrite comme un seul texte, disent la sorte de mort qui nous est faite" (p. 15). [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Choses nues passage : [poésie]
Montréal : L'Hexagone, 2004.
112 p. ; 21 cm.
Placé sous le signe d'Hermès, un recueil en deux parties. La première, "La passage et l'envol", est un portrait lyrique du dieu grec, au vers ample et au souffle large. La seconde "Choses nues et de rien", à l'écriture plus ramassée, plus dense, est davantage gouvernée par le jeu avec les mots: "résidu / ras de terre / réséda / rien du tout" (p. 77). Une oeuvre dense, d'un abord parfois difficile, qui se mérite. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Mille pas dans le jardin font aussi le tour du monde : poèmes du divers
Montréal : L'Hexagone, 2005.
207 p. ; 21 cm.
Une poésie cadencée, d'une force tranquille, dans laquelle les vers se succèdent comme des vagues, et qui capte le chant des objets (mur, oiseau, etc.) et des lieux (rue, enclos, etc.). Le regard de ce poète est "une parole qui déshabille le monde et l'invente" (p. 164) comme celui de Ponge mais sur un autre registre. Une poésie qui allie simplicité et profondeur. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
L'oiseau, le Vieux-Port et le charpentier : [poèmes pour enfants devenus grands]
Montréal : L'Hexagone, 2006.
43 p. : ill. en coul. ; 21 cm.
Un recueil de poèmes empreints de fantaisie qui se lisent comme autant de promenades et de rêveries poétiques effectuées par un grand-père et son petit-fils s'émerveillant de la beauté du monde. Les découvertes s'enchaînent au gré de leurs fantaisies, ritournelles et jeux de mots, tandis qu'ils jouent à cache-cache avec les étoiles, se laissent porter par les bribes d'histoire portées par les noms de rues ou écoutent le vieux-port leur confier son désespoir de voir l'eau sale s'agitant sous ses pieds... -- Des peintures, dessins et collages de facture enfantine illustrent ces écrits d'un accès plutôt difficile pour le jeune public auxquels ils s'adressent et que le très regretté poète destinait au départ à son petit-fils Frédéric. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.