Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-5 de 5)
Schwarz, Viviane.

1

Livre  
Les aventures d'un nez
Namur : Mijade, 2002.
[25] p. : ill. (principalement en coul.) ; 27 cm.
L'histoire d'un nez en quête d'un endroit où planter ses deux pieds. Pour cela il fera le tour du monde, humant les parfums étonnants. Il trouve sa place, enfin: partout, au milieu de tout! Des illustrations originales et amusantes accompagnent ce texte fantaisiste.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Il n'y a pas de chats dans ce livre
Paris : L'École des loisirs, 2011.
[27] p. (certaines pliées) : ill. en coul. ; 26 cm.
Mini, Lunatic et André, les trois petites boules de poil débordantes d'énergie rencontrées sous un autre nom dans ##Il y a des chats dans ce livre##, décident ici de partir en voyage. Mais comment sortir du livre qui les retient prisonniers? Ils ont beau pousser et sauter, des pages se déplient en accordéon et des pop-up en surgissent, mais ils ne gagnent aucune liberté! Un voeu formulé à l'aide du lecteur saura-t-il combler leurs attentes?



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Il y a des chats dans ce livre!
[Montréal] : Fides, 2008.
[30] p. : ill. en coul. ; 26 cm.
Rikki, Pipo et André, trois petites boules de poil débordantes d'énergie, invitent les tout-petits à les accompagner dans leurs jeux. Les enfants sont ainsi invités à suivre les directives de ces bêtes endiablées au pelage rouge, bleu et jaune qui n'arrivent pas toujours à s'entendre entre elles: "Retournons aux balles de laine! - Oui, reviens à la page précédente! - Non! Continue. Regarde, il y a des boîtes de carton!" (p. 13).



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Je suis Henri Pinson
Paris : L'École des loisirs, [2015]
38 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 30 cm.
Henri Pinson vit au milieu d'une horde de joyeux volatiles qui ne s'arrêtent de pépier que dans ces terribles moments où un prédateur de passage les force à prendre leur envol. Difficile de réfléchir au sein d'une telle cacophonie! Henri a donc une immense révélation lorsqu'il se réveille en pleine nuit et que le silence lui permet d'entendre ses pensées pour la première fois: "Je suis Henri Pinson, donc je pense". Bien décidé à devenir célèbre grâce à cette prise de conscience qui le distingue de la masse en faisant de lui quelqu'un, l'oisillon hurle son nom et fonce directement vers la gueule ouverte du prédateur qui menace les siens le lendemain matin. Quelques instants plus tard, il se traite d'imbécile dans l'estomac de la bête, puis revient à de meilleurs sentiments et écoute les bruits autour de lui. Lorsqu'il entend les pensées de la bête, qui ne pense qu'à trouver à manger pour nourrir sa famille, Henri entreprend de les influencer. Il fait donc réaliser au monstre que ses proies ont aussi une famille avant de l'inciter à adopter un régime végétarien et à ouvrir la bouche pour qu'il regagne sa liberté. De retour chez lui, l'oiseau raconte son aventure à ses congénères, qui voient de nouveaux horizons s'ouvrir à eux et partent explorer le monde chacun de leur côté en se promettant de revenir... [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Y a-t-il un chien dans ce livre?
Paris : L'École des loisirs, [2015]
26 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 26 cm.
Mini, Lunatic et André, les trois petites boules de poil débordantes d'énergie rencontrées dans ##Il n'y a pas de chats dans ce livre##, découvrent ici que quelqu'un a bu leur lait et mâchouillé leur doudou. Craignant qu'un chien grossier, puant et ennemi des félins ne se soit glissé dans leur bouquin, ils demandent l'aide du lecteur afin de le démasquer en toute discrétion. Après s'être dissimulés dans l'armoire, derrière le divan ou dans le piano avec la complicité de l'enfant, les matous découvrent finalement que l'intrus est plutôt sympathique. Mais, attention, voilà que le lecteur le fait fuir en tentant de le caresser! Il faut alors le retrouver en soulevant de nouveaux volets avec douceur, pour bien l'apprivoiser... [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.