Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-11 de 11)
Nadeau, Janice, 1977-

1

Livre  
Les contes du voleur
Montréal : Boréal, 2004.
90 p. : ill. ; 19 cm.
Philippe, ardent consommateur de biscuits en forme d'animaux, est poursuivi par ces derniers dans ses rêves. Patricia est en croisière avec ses parents lorsqu'une tempête la projette dans l'eau et la fait s'échouer sur une île où vivent des singes parlants. Millie et Babette, sa grenouille, empruntent un ascenseur qui les conduit tout droit dans la jungle... -- Six courtes histoires délicieusement fantaisistes mettant en scène de jeunes personnages rigolos et attachants. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Un grand-papa en or
Saint-Lambert : Dominique et compagnie, 2005.
[30] p. : ill. en coul. ; 27 cm.
Jüll voue une admiration et une confiance sans bornes à son grand-papa, dont il voudrait tant avoir le courage. Lors d'une ballade en montagne, la nuit tombe et le garçonnet apeuré éclate en sanglots. Rassurant, son grand-papa le porte jusqu'à la maison et lui confie que lui aussi avait peur lorsqu'il avait son âge. Devant le scepticisme de son petit-fils, qui a peine à croire que son héros a déjà été un enfant, il partage avec lui les souvenirs que renferme son album de photos et lui explique qu'avec le temps, les personnes âgées perdent des forces alors que les enfants en gagnent. Rassuré, Jüll lui promet: "Ne t'inquiète pas, quand je vais être grand, je serai ton grand-papa. Ton grand-papa en or." (p. 29-30) -- Un petit bijou de tendresse magnifiquement mis en images par de superbes aquarelles réalistes. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Les grandes heures de la terre et du vent : contes
Montréal : La Courte échelle, 2006.
217 p. : ill. ; 20 cm.
Un recueil de 32 contes, auréolés de poésie et d'inquiétante étrangeté, ayant la saveur de ces anciennes légendes du terroir nourries des mystères de la nature ainsi que de la vie et des superstitions des habitants des petites paroisses. -- Les délicates aquarelles en noir et blanc de Janice Nadeau ajoutent encore à la beauté de ce recueil à savourer lentement. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Harvey : comment je suis devenu invisible
Montréal : La Pastèque, 2009.
[161] p. : ill. (principalement en coul.) ; 21 cm.
Alors qu'ils participaient à une course de cure-dents sur le courant qui fait dévaler la rigole d'un glaçon fondant jusqu'au puisard, Harvey et son frère Cantin apprennent le décès de leur père. Après le départ de l'ambulance, leur mère se réfugie dans sa chambre pour pleurer tandis que les gamins sont seuls à se demander si c'était bien leur père sous la couverture de la civière. Le lendemain, Harvey, du haut de sa toute petite taille, peine à voir le visage de son papa dans son cercueil. Il préfère de toute façon se rappeler les visages qu'il a connus de lui de son vivant. Mais un oncle lui offre ses bras en guise de réconfort et lui donne, par la même occasion, la possibilité d'assister à la fermeture de la bière. C'est à ce moment précis qu'Harvey dit être devenu invisible...



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Hedidwan : un conte d'Algérie
Montréal : Les 400 coups, 2005.
[32] p. : ill. en coul. ; 31 cm.
Guidé par le désir de garantir à ses sept fils une place au paradis, un père mène sa progéniture à travers le désert vers La Mecque. En chemin, un a un, ses fils se fatiguent et demandent tour à tour une maison faite de matériaux différents afin de se protéger, la nuit venue, des ogres féroces qui cherchent à se mettre de la chair fraîche sous la dent. Le dernier des fils, le plus malin, réclame une maison de métal. Ainsi, après avoir dévoré les six frères, lorsque les bêtes approchent son camp, ils ne trouvent qu'un tas de ferraille brûlant, chauffé par un feu sous lequel le garçon s'est creusé un tunnel qui le protège des monstres. -- Un conte inspiré du folklore maghrébin qui donne une origine onirique aux charpentes de métal des bâtiments d'Afrique du Nord, illustré d'aquarelles terreuses et poétiques. [SDM]



Afficher la fiche complète

6

Livre  
Un herbier de Montréal : des poètes et des bédéistes
Montréal (Québec) : La Pastèque, [2017]
83 pages : illustrations (principalement en couleur) ; 28 cm.



Afficher la fiche complète

7

Livre  
Ma meilleure amie
Montréal : Québec Amérique, 2007.
43 p. : ill. en coul. ; 23 cm.
Du fond de son lit d'hôpital, un garçonnet regarde l'ombre mystérieuse qui hante les couloirs, repartant à l'occasion avec quelqu'un dans les bras afin de le conduire au pays des rêves. Un jour où il souffre particulièrement, le bambin invite la Mort à le rejoindre. Or, elle se contente de se reposer quelques instants au pied de son lit avant de repartir comme elle était venue.



Afficher la fiche complète

8

Livre  
Mimo, je n'ai pas peur!
Saint-Lambert : Dominique et compagnie : Enfants Québec, 2006.
[28] p. : ill. en coul. ; 20 cm.
Chaque ouvrage de cette collection propose des histoires amusantes visant à favoriser le développement de la confiance en soi, de la connaissance de soi, des sentiments d'appartenance et de compétence, les quatre composantes de l'estime de soi. Chacune est précédée des propos et conseils d'un spécialiste, destinés aux parents et éducateurs. Dans celle-ci, Mimo le petit kangourou a appris comment surmonter sa crainte de l'obscurité et se sentir en sécurité. [SDM]



Afficher la fiche complète

9

Livre  
Nul poisson où aller
Montréal : Les 400 coups, c2003.
[48] p. : ill. en coul. ; 31 cm.
Récit d'abord naïf, puis terrible et troublant du départ précipité de la famille de Zolfe qu'un groupe armé de soldats masqués oblige à quitter sa demeure. Dehors, le père et le grand-frère de Zolfe sont emmenés dans un boisé et exécutés. Au son de la détonation, la mère tressaille et ment à la fillette. Zolfe ressent l'horreur de ce qui vient de se produire. Elle aperçoit son amie, veut lui remettre son poisson (symbole de son univers, sa vie?); sa mère lui indique que ce n'est pas le moment et lui ordonne de suivre le convoi de prisonniers. Plus loin, une dernière rencontre clandestine a lieu entre les deux fillettes séparées par des différends politiques ou ethniques, le temps de lui confier son poisson et de citer une ligne de leur livre préféré (reproduit en parallèle dans l'album) en guise de serment: elles deviendront potières.



Afficher la fiche complète

10

Livre  
Nul poisson où aller
Montréal : Les 400 coups, 2011.
[48] p. : ill. en coul. ; 31 cm.
Réédition. Récit d'abord naïf, puis terrible et troublant du départ précipité de la famille de Zolfe qu'un groupe armé de soldats masqués oblige à quitter sa demeure. Dehors, le père et le grand-frère de Zolfe sont emmenés dans un boisé et exécutés. Au son de la détonation, la mère tressaille et ment à la fillette. Zolfe ressent l'horreur de ce qui vient de se produire. Elle aperçoit son amie, veut lui remettre son poisson (symbole de son univers, sa vie?); sa mère lui indique que ce n'est pas le moment et lui ordonne de suivre le convoi de prisonniers. Plus loin, une dernière rencontre clandestine a lieu entre les deux fillettes séparées par des différends politiques ou ethniques, le temps de lui confier son poisson et de citer une ligne de leur livre préféré (reproduit en parallèle dans l'album) en guise de serment: elles deviendront potières. Puis, "le vent se lève, fouille les vêtements, (...) gomme les visages, balaie les cadavres de mots, les cris avortés, les chuchotements, les soupirs, la peur, tout" (p. [47]).



Afficher la fiche complète

11

Livre  
La vie bercée
Montréal : Les 400 coups, 2006.
[45] p. : ill. en coul. ; 26 cm.
Évocation lucide, teintée de pessimisme, des émotions de l'enfance et de l'adolescence, des traces qu'elles laissent en chacun. Les jeux laissés derrière soi, les portes claquées, les cassures familiales, les joies, l'amour et la peur, sont autant de fils qui tissent le voyage de l'enfance vers l'âge adulte. -- Un regard personnel et poétique sur l'enfance, sombre et triste par moments. Le texte est heureusement illuminé de douces aquarelles rehaussées de traits tout en finesse. La lecture, troublante, gagnera à être approfondie par une discussion. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.