Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Graal noir. 2, L'enfant des prodiges / Christian de Montella.
Auteur Montella, Christian de, 1957-
Éditeur Paris : Flammarion, 2010.
Notice 8 de 9
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Sujet français Merlin (Personnage légendaire) -- Romans, nouvelles, etc.
Cycle d'Arthur -- Romans, nouvelles, etc.
Magiciens -- Romans, nouvelles, etc.
Magie -- Romans, nouvelles, etc.
Chevaliers -- Romans, nouvelles, etc.
Rois et souverains -- Romans, nouvelles, etc.
Frères et soeurs -- Romans, nouvelles, etc.
Moyen Âge -- Romans, nouvelles, etc.
Description 317 p. ; 22 cm.
Note locale RA 2017-10-28
Note Glossaire.
Résumé Deuxième volet d'une saga consacrée à la jeunesse de Merlin, le célèbre enchanteur né de l'union non consentie d'une vierge au coeur pur avec un serviteur du diable. Le roman s'ouvre ici sur le désespoir de dame Ygerne, qui apprend non seulement que son époux a été tué, mais que le roi Uther a pris son apparence pour la duper et partager sa couche. Comble de malheur, sa fille, Morgane, la tient responsable du décès de son père et a juré d'utiliser les forces du Mal afin de les tuer, elle et l'enfant qu'elle attend depuis cette sinistre tromperie. Afin de la soustraire au désir de vengeance de Morgane, qui use de ses pouvoirs grandissants pour s'allier les forces du mal, Merlin conduit dame Ygerne sur l'île des Elfes, où elle pourra mener sa grossesse à terme. Une fois cette mission capitale accomplie, l'enchanteur devra aider le roi Uther à gagner la forêt de Brocéliande, le seul endroit où ils pourront peut-être vaincre l'armée de gnomes du Diable qui décime le pays...
Critique Un roman d'une grande noirceur dans lequel sorcellerie, trahisons, manipulation, vengeance et combats s'enchaînent à bon rythme. Cadavres étêtés, carbonisés ou démembrés jalonnent en effet la route d'un Merlin on ne peut plus arrogant, qui est constamment tiraillé entre son désir de faire le bien et celle de laisser libre cours aux penchants sombres qu'il doit à ses origines diaboliques. L'intrigue est narrée par un narrateur omniscient qui laisse à de multiples reprises la parole au frère Blaise, le religieux qui est chargé d'écrire les mémoires du jeune druide, dont on découvre par ce biais l'enfance et les origines. C'est donc une initiation aux dessous sombres de la quête du Graal que propose de Montella, qui délaisse ici les références historiques pour se concentrer sur la magie. On soulignera une fois encore que, bien que clairement destinée à un public adolescent, la série comporte de nombreux passages violents et sensuels, ces derniers mettant en scène des femmes qui n'hésitent pas à se servir de leurs atouts et à coucher avec les hommes pour obtenir ce qu'elles désirent. Le constat de dame Ygerne à propos de sa nuit avec Uther trouve d'ailleurs difficilement sa place dans un récit destiné à ce lectorat: "Que le roi Uther l'eût bernée, abusée en prenant l'apparence de son mari, elle refusait de s'en servir comme excuse. Elle aurait dû deviner que cet amant impérieux et brutal était un imposteur. Au lieu de cela, elle s'était livrée à lui. Comme une chienne, pensa-t-elle avec dégoût" (p. 19). Une comparaison d'autant plus dérangeante que l'auteur souligne quelques paragraphes auparavant que la reine a pris plaisir à être brutalisée au cours du viol, qu'elle ne croyait à ce moment-là pas en être un... [SDM]
Public cible J++ 3.
ISBN 9782081224858 (br.)
Autre titre Enfant des prodiges
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - Romans  COLL. FRANÇ.  MON v.2  DISPONIBLE
 
 
 
   
   
Notice 8 de 9
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.