Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre 8 minutes et 19 secondes / [texte de] Rascal ; [photographies de] Hubert Grooteclaes.
Auteur Rascal, 1959-
Éditeur Paris : L'École des loisirs, 2014.
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Collection Pastel
Pastel (L'École des loisirs (Firme))
Sujet français Mort -- Fiction.
Deuil -- Fiction.
Parents et enfants -- Fiction.
Souvenir -- Fiction.
Collaboration Grooteclaes, Hubert, 1927-1994 photogr.
Description 24 p. : ill. en coul. ; 20 x 30 cm.
Résumé Album empreint d'une poésie un peu triste au cours duquel une petite fille dit sa peine et son amour à un disparu. "Par un matin glacé, tu es parti... Maman dit que c'est pour toujours. Au ciel, si on y croit." (cf. p. 2-4). Ainsi, débute son témoignage disposé en regard de photographies d'art: des portraits ou des paysages en clairs-obscurs floutés et aux couleurs très pâles ou prises à l'aide d'un filtre infrarouge qui confère un aspect surréaliste, entre autres, aux feuillages alors lumineux. L'enfant évoque certains détails de la nature qui lui rappellent cet absent qu'on ne nomme pas. "Il faut 8 minutes et 19 secondes pour que la lumière du soleil parvienne jusqu'à la Terre. Tes yeux allaient plus vite pour me dire que tu m'aimais." (cf. p. 8). Avec une certaine amertume, elle se souvient des fleurs que cette personne aimait semer et offrir, d'objets de la maison qui lui rappelle ses habitudes et d'un banc où elles aimaient s'asseoir ensemble et où elle trouve un livre:##Les cygnes sauvages## d'Andersen. Il y est écrit: "Oui, ces enfants étaient bienheureux, mais ce bonheur ne devait pas durer toujours." (cf. p. 20). Alors, comme les statues du parc, elle se moque du temps qui passe et ne revient jamais et se console d'avoir toujours sa maison, la photo de son visage sur sa table de nuit et ses yeux pour lui dire qu'elle l'aime. [SDM]
Critique Un ouvrage faisant un pied de nez à la mort en permettant, à la manière d'un poème, d'aborder le deuil d'un proche sans en extraire la vive douleur qui l'accompagne, tout en concluant sur une note plus chaleureuse et rassurante. Format à l'italienne. [SDM]
Public cible E+ 5.
ISBN 9782211218177 (rel.)
Autre titre Huit minutes et dix-neuf secondes
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - Livres d'images  COLL. FRANÇ.  RAS  DISPONIBLE
 
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.