Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre George / Alex Gino ; traduit de l'anglais (États-Unis) par Francis Kerline.
Auteur Gino, Alex auteur
Éditeur Paris 6e : L'École des loisirs, [2016]
©2016
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Genre Romans psychologiques
Sujet français Identité sexuelle -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Enfants transgenres -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Écoles -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Théâtre -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Secret -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Intimidation dans les écoles -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Assertivité -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Amitié -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Description 172 pages ; 22 cm.
Note locale RJ 2017-10-28
Note Traduction de: George.
Résumé Dans ce roman, George, 9 ans, est inquiète à l'idée d'être surprise par sa mère ou son frère Scott lorsqu'elle est en train de lire des magazines féminins. C'est que tous deux ne savent pas qu'elle est une fille et George n'a aucune idée comment s'y prendre pour révéler sa véritable identité au grand jour. L'occasion se présente néanmoins quand la maîtresse annonce à sa classe que tous les élèves participeront à une représentation théâtrale du ##Petit monde de Charlotte##. Très émue par le discours tenu par l'araignée dans le texte lu en classe, George décide d'auditionner pour le rôle de Charlotte pour que sa mère et son entourage la voient enfin telle qu'elle est réellement. Malheureusement, comme elle est considérée comme un garçon par tout le monde, ce ne sont pas tous ses camarades qui voient son désir de jouer le rôle d'un bon oeil, Jeff et Rick se moquant ouvertement d'elle, alors que même la maîtresse l'incite à auditionner plutôt pour le rôle de Wilbur, le cochon. Heureusement, sa meilleure copine Kelly comprend l'importance de ce rôle pour son amie et tâchera de l'aider à s'accepter telle qu'elle est. [SDM]
Critique Le lecteur est surpris d'entrée de jeu lorsque la narration emploie des pronoms féminins pour décrire les actions de George, ce qui permet néanmoins de comprendre sa véritable nature dès les premières pages. Alex Gino, auteur transgenre, dépeint ainsi avec une justesse poignante les introspections de cet enfant incompris, qui déteste se retrouver dans les toilettes des garçons tout en paniquant à l'idée de devenir un homme. Les paroles bienveillantes de son entourage, qui ne connaît pas encore son terrible secret, apparaissent ainsi comme des coups de poignard, même lorsque sa mère lui déclare pour le rassurer:"Tu seras toujours mon petit garçon, et ça ne changera jamais. Même quand tu seras vieux, je t'aimerai toujours comme mon fils" (p.49). Or, une fois que George passe aux aveux, les premières réactions sont loin d'être rassurantes: sa meilleure amie ne lui parle pas pendant une semaine, sa mère lui interdit de porter ses vêtements et lui confisque ses magazines et son frère lui demande s'il est "homo". Néanmoins, une fois ce premier pas difficile franchi, la transformation s'amorce déjà, le roman se terminant sur une note heureuse, tandis que Kelly et George - devenu Melissa - visitent le zoo habillées en filles. Malgré le tact utilisé par l'auteur pour aborder ce sujet difficile, le texte semble plus approprié pour des lecteurs plus âgés que les personnages, son niveau de lecture étant un peu trop complexe pour les enfants de 9 ans. Contexte français de traduction. [SDM]
Public cible J+ D.
ISBN 9782211227452 (broché)
Autre titre George. Français
   
   
   
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.