Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-16 de 16)
Gingras, Charlotte, 1943-

1

Livre  
La boîte à bonheur
Montréal, Québec : La Courte échelle, [2017]
75 pages : illustrations ; 20 cm.
Réédition. En cette période qui précède Noël, dans leur nouvel et très petit appartement, Clara subit la discorde de ses parents, la tristesse de sa mère délaissée par son père qui lui préfère une collègue. Ses grandes soeurs, beaucoup plus âgées qu'elle et déjà mariées, ne la réconfortent guère. Quant à sa grand-mère, on vient de la "placer" en centre d'accueil. Alors, Clara a une idée: retrouver le piano de sa mère vendu par son père au moment du déménagement. Elle se rappelle les moments heureux passés à écouter jouer Maman, alors que le bonheur régnait. Pendant qu'à la maison les choses se corsent - papa les quitte - elle fait donc des recherches et retrouve l'instrument dans un couvent. Elle rencontre soeur Isabelle, qui lui joue plusieurs morceaux et l'invite à revenir avec sa mère. Ce geste a des conséquences heureuses. Maman donnera des cours après les Fêtes pour remplacer soeur Isabelle. Peu à peu donc le calme revient, la vie heureuse reprend ses droits. Il y a de l'espoir. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
La disparition
Montréal : La Courte échelle, 2005.
159 p. ; 20 cm.
Viola, treize ans, vient de recevoir par la poste un carnet de sa mère portée disparue dans le Grand Nord québécois deux ans plus tôt. Elle décide de retrouver sa trace. Dans le train qui l'amène vers le Labrador, elle rencontre Nashtash, une fille innue de son âge, déjà mère d'un petit bébé. Elles se lient d'amitié et la jeune Indienne invite Viola à venir chez sa grand-mère, dans la réserve. Là, elle prend conscience de la dure vie des Innus, que la grand-mère considère pourtant comme riches "avec des milliers de caribous qui passent et repassent dans les collines, les truites mouchetées dans les lacs, les lièvres, les petits fruits, toute cette eau" (cf. p. 79). Mais Viola y voit surtout de la souffrance: drogue, alcoolisme, révolte contre les Blancs qui rasent les forêts, détruisent les habitats des caribous et construisent des barrages. Lorsqu'elle repart dans la grande ville, la petite fille rebelle qu'elle était a grandi, elle a fait la paix avec sa mère et avec elle-même.



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Emily's piano
Toronto : Annick Press, c2005.
iv, 59 p. : ill. ; 19 cm.



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Entre chien et loup
Montréal : La Courte échelle, 2005.
[32] p. : ill. en coul. ; 21 cm.
Un travailleur de rue va vers une jeune fille sans-abri qui quête en silence. Il lui offre son aide, lui indique l'adresse d'un refuge, en vain. La jeune fille se lève et s'en va, laissant derrière elle une phrase poétique incompréhensible. Intrigué, le travailleur de rue la suit dans son errance urbaine solitaire, au cours de laquelle elle sème, ici et là, ses "écritures orphelines". Ses pas le conduisent jusqu'à son abri de fortune, dans un terrain vague, puis plus loin encore, près d'une voie ferrée où la jeune fille veut se suicider... Heureusement, le pire est évité grâce à une intervention surprenante, quasi-miraculeuse. -- Un texte réaliste et touchant fort bien maîtrisé, proposant une narration à la deuxième personne. Des photographies urbaines montrant la jeune fille et son univers accentuent l'intensité dramatique. [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Un été de Jade
Montréal : La Courte échelle, 2005.
150 p. ; 20 cm.
Réédition. Théo a 17 ans. Il vit avec sa mère Josiane, s'interroge sur son devenir, songe à une année sabbatique, et voilà que l'héritage d'une tante éloignée lui tombe dessus. Il est propriétaire d'une maison à l'île Eiders, une cabane perdue sur une île de nulle part. Son premier réflexe, à la vue des lieux, est de partir, mais il rencontre Jade, une jeune fille qui a connu sa tante Anna et qui l'a aimée. Théo n'a jamais tenu un marteau, il doit s'y mettre pour rafistoler la cambuse. Petit à petit il communie avec la nature et avec Jade qui refuse de l'aimer parce que ceux qu'elle a aimés dont Anna sont morts, parce que ça fait mal. Jade lui dévoile les volontés, la pensée d'Anna et celui-ci s'ouvre les yeux et y adhère. Tous deux possèdent une partie des terres de la vieille dame, un coin du monde qu'ils comptent conserver et préserver. Pour eux un jour nouveau se lève, beau et prometteur.



Afficher la fiche complète

6

Livre  
La fille de la forêt
Montréal : La Courte échelle, c2002.
155 p. ; 18 cm.
Avril a seize ans lorsque meurt sa mère. David, un travailleur social désabusé, vient la chercher dans sa ville natale du nord, isolée au coeur de la forêt boréale, et l'amène dans la "Cité" chez sa famille d'accueil. Avril refuse la nouvelle vie qu'on lui offre et s'enfuit. Elle erre dans les rues de la métropole, grises et nauséabondes, et y rencontre Erik, un squeegee crâneur mais profondément blessé, qui a lui aussi fui le malheur. Les deux adolescents se réfugient chez Florence, une horticultrice idéaliste au chômage, qui habite au "Paradis", un immeuble croulant bâti à côté d'une jeune forêt. Cette forêt a été plantée vingt ans auparavant par Jonas, le frère de Florence. David, à la recherche d'Avril en fuite, la retrouve et décide de rester au "Paradis". Ensemble, Avril, David, Erik et Florence, vont tenter de sauver la forêt de Jonas, menacée d'être détruite par les promoteurs immobiliers.



Afficher la fiche complète

7

Livre  
Guerres
Montréal : La Courte échelle, 2011.
152 p. ; 20 cm.
Un roman émouvant sur la famille et la guerre, en particulier l'absence du père, adoré de ses enfants et pivot de la famille, réserviste parti en mission en Afghanistan. Trois enfants dans cette famille de soldats. La narration alterne entre la grande soeur de 16 ans, Laurence et Luka, le petit frère de 9 ans. Le bébé Mathilde n'a que 10 mois. Karine, la mère n'assume absolument pas son rôle, ne prend que très rarement la parole, et n'offre à ses enfants aucune sécurité affective. D'ailleurs, à la suite d'une scène de maltraitance envers le bébé, c'est finalement Laurence et Luka, dans une moindre mesure, qui vont prendre soin de Mathilde. Le seul ciment de cette petite famille déracinée, Mathilde, ce trésor d'amour qu'est la cadette, qui les ramène tous à leur vrai nature, qui est faite d'amour et non de haine. Et puis, il ne faut pas oublier Bestiau, le berger allemand, une présence rassurante et protectrice pour les enfants.



Afficher la fiche complète

8

Livre  
L'île au Géant : roman
Boucherville : Québec-Amérique, c1995.
126 p. : ill. ; 18 cm.
Aurélie («Les chats d'Aurélie») se retrouve en vacances sur une île, avec sa mère et son chat. Le chat est cause de quelques accrochages entre elles. [SDM]



Afficher la fiche complète

9

Livre  
La liberté? connais pas--
Montréal : La Courte échelle, c1998.
156 p. ; 18 cm.
Mirabelle a quinze ans, elle veut être peintre animalier et écrire des histoires d'animaux. Elle est solitaire, blessée par une mère dominante, névrosée, blessée par son père qui a quitté le foyer, qui est mort et l'a abandonnée pour toujours. Elle se lie d'amitié avec une camarade de classe, mais là aussi elle se sent trompée. Elle se réfugie auprès de l'oiseleur, son professeur de dessin qui refuse d'assouvir son immense soif d'amour et son désir d'aimer. Elle est désemparée comme un oiseau aux ailes brisées. Elle décide de faire le point, de rassembler ses souvenirs, ses morceaux de vie, de les regarder et de les mettre en place. Paule, la psy de l'école, l'aide dans sa démarche, lui permet de se confier, de faire la paix et de voler de ses propres ailes à la conquête de la vie.



Afficher la fiche complète

10

Livre  
La liberté? Connais pas--
Montréal : La Courte échelle, 2005.
156 p. ; 18 cm.
Réédition. Mirabelle a quinze ans, elle veut être peintre animalier et écrire des histoires d'animaux. Elle est solitaire, blessée par une mère dominante, névrosée, blessée par son père qui a quitté le foyer, qui est mort et l'a abandonnée pour toujours. Elle se lie d'amitié avec une camarade de classe, mais là aussi elle se sent trompée. Elle se réfugie auprès de l'oiseleur, son professeur de dessin qui refuse d'assouvir son immense soif d'amour et son désir d'aimer. Elle est désemparée comme un oiseau aux ailes brisées. Elle décide de faire le point, de rassembler ses souvenirs, ses morceaux de vie, de les regarder et de les mettre en place. Paule, la psy de l'école, l'aide dans sa démarche, lui permet de se confier, de faire la paix et de voler de ses propres ailes à la conquête de la vie.



Afficher la fiche complète

11

Livre  
No man's land : roman
Montréal : Druide, 2014.
151 p. : ill. ; 22 cm.



Afficher la fiche complète

12

Livre  
Les nouveaux bonheurs
Boucherville : Québec-Amérique, c1996.
142 p. : ill. ; 18 cm.
La mère d'Aurélie est débordée de travail alors que celle-ci est en semaine de relâche. Marthe lui offre une paire de patins. A la fillette de se débrouiller pour apprendre. De curieux personnages lui viennent en aide. En prime, son chat ou plutôt sa chatte a deux petits, la présence de Vincent se fait plus marquante. Peut-on espérer qu'Aurélie sera moins seule? [SDM]



Afficher la fiche complète

13

Livre  
Ophélie
Montréal : La Courte échelle, 2008.
260 p. : ill. ; 20 cm.



Afficher la fiche complète

14

Livre  
Les perdus magnifiques
Saint-Lambert : Dominique et compagnie, 2004.
74 p. : ill. (principalement en coul.) ; 18 cm.
Depuis que sa maman est partie sans même un au revoir, Félix pleure des "larmes dures comme celles des grands" (p. 36), se sent vide comme les animaux empaillés du musée qu'il a visité et doit affronter le désarroi et la tristesse de son père. Heureusement, ce dernier lui a offert Perdu, un adorable et turbulent petit épagneul. Grâce à l'entrain de ce dernier et aux jeux de projection, élaborés avec des figurines, qui lui permettent d'évacuer ses émotions, Félix arrive lentement à faire son deuil. En unissant son courage à celui de son père, il refait de la maison un univers chaleureux dans lequel s'immisce lentement une charmante voisine. -- D'une plume à la fois sobre et empreinte de sensibilité, l'auteure dépeint le monde intérieur de deux êtres brisés que l'amour et les petits plaisirs quotidiens ramènent lentement à la vie. Des aquarelles poétiques accompagnent ce touchant récit duquel ne sont éludés aucun des sentiments inhérents à l'abandon. [SDM]



Afficher la fiche complète

15

Livre  
La petite écuyère
Montréal : La Courte échelle, c2005.
[31] p. : ill. en coul. ; 28 cm.
Comme à chaque année, un photographe ambulant, accompagné de son cheval à la blonde crinière, fait une escale au village de Justine. Cette dernière est forcée par sa mère de grimper sur l'animal afin de prendre une photo, mais, apeurée, elle refuse d'ouvrir les yeux et de sourire. Sentant ses craintes, le poney détale au galop et la conduit dans un champ où, en confiance, ils se racontent mutuellement leurs peurs ainsi que les coups et blessures que leur infligent leurs tuteurs. Forts de la confiance que leur ont apportées ces confidences, ils retournent au village où leurs bourreaux n'osent plus lever la main sur eux. On dit que les deux amis se sont retrouvés quelques années plus tard et qu'ils donnent désormais un spectacle avec un cirque de gitans... -- Un texte sensible accompagné d'illustrations réalisées sur un papier texturé et nimbées d'une aura jaunâtre évoquant les photographies anciennes. [SDM]



Afficher la fiche complète

16

Livre  
Les sorts : nouvelles
Hull : Vents d'Ouest, c1999.
138 p. ; 21 cm.
Premier recueil d'une auteure déjà connue par quelques romans jeunesse. Au coeur de chacune de ces onze nouvelles, une femme, jeune ou vieille, parfois encore une enfant, et le malheur d'être, la difficulté de vivre. L'écriture, sobre, efficace, réaliste, crée en peu de mots une atmosphère convaincante. De belles promesses. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.