Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-8 de 8)
Gaudin, Thierry, 1951-

1

Livre  
B707 ne répond plus
Montrouge : Bayard, c2012.
50 p. : principalement des ill. en coul. ; 25 cm.
Alex Caillebotis, quatorze ans, mène une existence tranquille entre sa passion pour les jeux vidéo et l'amour secret qu'il porte à la jolie Leïla. Ceci jusqu'à ce que son papy lui confie avoir oeuvré en tant qu'espion, dans les années 1960, pour une organisation secrète du président de Gaulle. Et le temps est venu pour cet agent répondant au nom de code B707 de reprendre du service! De fil en aiguille, Alex et Leïla se voient eux aussi impliqués dans ses missions rocambolesques sur lesquelles compte l'adolescent pour gagner l'admiration de sa belle... Dans cet opus, la petite bande accepte de parrainer un parc d'attractions consacré à l'espionnage et la classe des deux adolescents est invitée à passer le week-end sur place pour l'inauguration. Or, le sinistre professeur Augustus von Bach est bien décidé à profiter de l'occasion pour régler de vieux comptes avec l'espion retraité qui l'a jadis empêché de mener à bien ses plans machiavéliques. Le voilà de retour avec un robot doté de missiles atomiques avec lequel il compte conquérir le monde... [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Bons baisers de papy
Montrouge : Bayard, 2012.
50 p. : principalement des ill. en coul. ; 25 cm.
Alex Caillebotis, quatorze ans, mène une existence tranquille entre sa passion pour les jeux vidéo et l'amour secret qu'il porte à la jolie Leïla. Ceci jusqu'à ce que son papy lui confie avoir oeuvré en tant qu'espion, dans les années 1960, pour une organisation secrète du président de Gaulle. Et le temps est venu pour cet agent répondant au nom de code B707 de reprendre du service afin de mettre hors d'état de nuire son pire ennemi, le colonel Mordicus, qui menace le monde depuis son fauteuil roulant! De fil en aiguille, Alex et Leïla se voient eux aussi lancés dans une course contre la montre décalée qui constitue le moyen idéal pour l'adolescent de gagner l'admiration de sa belle... [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
L'espionne qui m'aimait
Montrouge : Bayard, 2017.
51 p. : principalement des ill. en coul. ; 25 cm.
Alex Caillebotis, quatorze ans, mène une existence tranquille entre sa passion pour les jeux vidéo et l'amour secret qu'il porte à la jolie Leïla. Ceci jusqu'à ce que son papy, Amédée, lui confie avoir oeuvré en tant qu'espion, dans les années 1960, pour une organisation secrète du président de Gaulle. Et le temps est venu pour cet agent répondant au nom de code B707 de reprendre du service! De fil en aiguille, Alex et Leïla se voient eux aussi impliqués dans ses missions rocambolesques sur lesquelles compte l'adolescent pour gagner l'admiration de sa belle... Dans cet opus: depuis que leur formation à l'académie des services secrets est terminée, rien ne va plus entre Alex et Leïla. Cette dernière a en effet été recrutée par une cellule d'opérations secrètes dirigée par l'infâme Henri Fournaules et une rivalité malsaine pourrit désormais la relation des deux adolescents. Dans l'ombre, un vieil ennemi entend d'ailleurs profiter de leur séparation pour les manipuler et récupérer le système de piratage informatique qui lui permettra de reprendre son opération de pillage des données des services secrets (cf. tome 1). Les héros sauront-ils surmonter leur différend afin de déjouer ce complot qui menace la sécurité nationale? [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
L'étoffe des doubles-zéros
Montrouge : Bayard, 2015.
52 p. : principalement des ill. en coul. ; 25 cm.
Alex Caillebotis, quatorze ans, mène une existence tranquille entre sa passion pour les jeux vidéo et l'amour secret qu'il porte à la jolie Leïla. Ceci jusqu'à ce que son papy, Amédée, lui confie avoir oeuvré en tant qu'espion, dans les années 1960, pour une organisation secrète du président de Gaulle. Et le temps est venu pour cet agent répondant au nom de code B707 de reprendre du service! De fil en aiguille, Alex et Leïla se voient eux aussi impliqués dans ses missions rocambolesques sur lesquelles compte l'adolescent pour gagner l'admiration de sa belle... Dans cet opus: fortement ébranlée par la trahison du colonel Saltan (cf. opus précédent), l'académie de formation des services secrets prépare la relève en recrutant de jeunes stagiaires qui sont pleins de promesses en dépit de leur jeune âge. Leïla et Alex entament ainsi une formation composée d'exercices très exigeants (à la fois psychologiquement et physiquement) au fil desquels leur relation est mise à rude épreuve. Tout en essuyant les moqueries dont est victime son grand-père (qui enseigne dans l'établissement), Alex apprend également à transformer ses apparentes faiblesses en des forces qui font toute la différence lors d'une mission périlleuse... [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Hier ne meurt jamais
Montrouge : Bayard, 2013.
50 p. : principalement des ill. en coul. ; 25 cm.



Afficher la fiche complète

6

Livre  
Pater Monster
Montrouge : Bayard, [2018]
51 pages : principalement des illustrations en couleur ; 25 cm.
Depuis le drame qui s'est joué à l'usine des Mordicus (cf opus précédent), rien ne va plus pour Alex et Leïla, qui ont été radiés des services secrets. Le gouvernement a en effet procédé à la dissolution du Programme junior des services secrets français et les deux amoureux sont condamnés à mener de petites missions bien peu palpitantes (comme retrouver un chat égaré) afin de garder la forme. Et ce, dans le plus grand secret puisque le père de la jeune fille leur a interdit de se fréquenter, considérant Alex comme un voyou. Ce dernier s'inquiète par ailleurs énormément pour son grand-père, Amédée, qui s'est résigné à intégrer une maison de retraite particulièrement sordide après avoir, lui aussi, été congédié. Sur les conseils de ce dernier, l'adolescent décide d'y faire le stage prescrit par le programme scolaire de troisième année, tandis que Leïla se tourne plutôt vers le laboratoire où officie sa mère. Alors que le premier découvre que son aïeul n'a pas dit son dernier mot et qu'il a des projets pour eux, sa copine comprend, à la suite d'un grave accident, que quelqu'un tente de détourner, à des fins mal intentionnées, des découvertes sur le génie génétique effectuées par sa mère. Alors qu'un monstre sème littéralement la terreur dans la capitale, le trio reprend du service envers et contre tous! [SDM]



Afficher la fiche complète

7

Livre  
La planète du Grand Bouffon
[Paris] : Gallimard jeunesse, 2013.
92 p. : ill. en coul. ; 18 cm.
Une série reprenant les ingrédients du classique pour produire des romans accessibles, illustrés en couleur de plans de synthèse en 3D tirés de la série télévisée. Sous ce titre: Le peuple de la blague et de la rigolade a perdu le sourire depuis que le Premier minister Escroquin leur a fait découvrir la tristesse. Le Petit Prince et son ami renard s'affairent alors à ramener la joie au royaume des Rigolos. [SDM]



Afficher la fiche complète

8

Livre  
La planète du Grand Bouffon
Grenoble : Glénat, 2013.
48 p. : principalement des ill. en coul. ; 30 cm.
Poursuite de l'odyssée du Petit Prince à qui on a imaginé ici de nouvelles aventures en greffant à sa quête originale un autre combat: celui de contrer la funeste entreprise du serpent qui menace d'éteindre les planètes une à une en puisant chez ses victimes leurs énergies négatives pour qu'ils plongent eux même leur monde dans l'obscurité. Le renard accompagne et épaule l'enfant blond durant ce voyage interplanétaire aux mille et un risques. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.