Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Retourner à la liste Nouvelle recherche Panier Vider le panier
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Inuk Pituk / texte, François Tardif ; illustrations, Carole Gagnon.
Auteur Tardif, François, 1958-
Éditeur Laval : Éditions du Petit monde, 2009.
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Sujet français Contes.
Pères et fils -- Fiction.
Ours blanc -- Chasse -- Fiction.
Inuits -- Moeurs et coutumes -- Fiction.
Autonomie (Psychologie) -- Fiction.
Courage -- Fiction.
Tempêtes de neige -- Fiction.
Ours blanc -- Fiction.
Grande Ourse -- Fiction.
Collaboration Gagnon, Carole, 1968-
Description 31 p. : ill. ; 21 x 26 cm.
Critique Un conte empreint de bienveillance envers le petit garçon en quête de reconnaissance, mais aussi envers l'animal menacé du Grand Nord qu'on invite à protéger. Le récit un brin longuet est appuyé de manière littérale par des pastels blancs réalistes un peu inégaux, griffonnés sur fond noir. La lecture à voix haute lors d'une animation permettra d'en tirer le meilleur. [SDM]
Résumé Légende moderne voulant expliquer le respect que portent les Inuits à l'ours polaire et l'existence de la constellation de la Grande Ourse. Alors qu'il n'avait que huit ans, Inuk Pituk voulut prouver à son village qu'il pouvait lui aussi tuer un ours polaire. Il s'est rendu seul sur la banquise pour l'affronter, mais une tempête de neige l'en empêcha. Or tandis qu'il allait geler sous la neige, Aluk Nanook, l'ours blanc qu'il voulait combattre, le protégea en lui bâtissant un igloo et en lui offrant du poisson, le temps que sa jambe blessée guérisse et qu'il se réveille. Au matin, le père d'Inuk retrouva son fils sain et sauf, mais croyant devoir le protéger, a voulu tirer sur l'animal. Inuk l'en empêcha et fit se sauver Aluk par son cri. Plus tard, devenu chef, Inuk fut le seul Inuit à porter à son cou une dent d'ours polaire vivant. L'ancêtre de l'animal prit à son décès, en guise de reconnaissance aux humains, la forme d'une constellation célèbre pointant vers l'étoile Polaire. [SDM]
Public cible E+ 3.
Langue Texte en francais.
ISBN 9782923136202 (rel.)
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - Premiers romans  COLL. FRANÇ.  TAR Fra in P  DISPONIBLE
 
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.