Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-3 de 3)
Fabuel, Henri, 1960-

1

Livre  
Les contes de l'Ankou. 3, Au royaume des morts--
Toulon : Soleil, 2007.
47 p. : principalement des ill. en coul. ; 32 cm.
Nouvelle série dans laquelle les auteurs des ##Contes du Korrigan## pénètrent les légendes de la Bretagne. "L'Ankou" est un être qui emmène les morts dans un chariot. Juxtaposition de plusieurs petites histoires reliées par le même fil conducteur: le thème de la mort. Les différents styles de dessin s'harmonisent bien entre eux et avec l'ambiance sombre de l'histoire. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
H. H. Holmes. 1, Englewood
Grenoble : Glénat, 2006.
47 p. : principalement des ill. en coul. ; 32 cm.
Une série qui s'inspire du destin du premier tueur en série de l'histoire des États-Unis, H. H. Holmes, de son vrai nom Herman Webster Mudgett, qui sera pendu en 1896. L'auteur joue avec l'hypothèse qu'il aurait commencé sa carrière sous le nom de Jack l'Éventreur avant d'émigrer à Chicago. Portrait intéressant de l'Amérique de la fin du 19e siècle. Dessin sombre dans des tons sépia, un peu flou, qui rend à merveille l'atmosphère du récit. Mise en cases d'une grande liberté. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
H. H. Holmes. 2, White city
Grenoble : Glénat, 2010.
47 p. : principalement des ill. en coul. ; 32 cm.
Une série qui s'inspire du destin du premier tueur en série de l'histoire des États-Unis, H. H. Holmes, de son vrai nom Herman Webster Mudgett, qui sera pendu en 1896. L'auteur joue avec l'hypothèse qu'il aurait commencé sa carrière sous le nom de Jack l'Éventreur avant d'émigrer à Chicago. Portrait intéressant de l'Amérique de la fin du 19e siècle. Dessin sombre dans des tons sépia, un peu flou, qui rend à merveille l'atmosphère du récit. Mise en cases d'une grande liberté. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.