Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-9 de 9)
Des Rosiers, Joël, 1951-

1

Livre  
Un autre soleil : nouvelle
Montréal : Triptyque, 2007.
61 p. ; 19 cm.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Caïques : poèmes
Montréal : Triptyque, 2007.
128 p. : ill. ; 23 cm.
Un cinquième recueil où l'auteur poursuit l'exploration de ses origines haïtiennes et de ses racines africaines. Trois parties: Signes - Spires - Souffles. Écriture lyrique qui ne manque pas de souffle. L'auteur entremêle avec aisance l'intime et l'universel. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Chaux : poème
Montréal, Québec : Triptyque, [2015]
91 pages ; 28 cm.



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Gaïac : poésie
Montréal : Triptyque, 2010.
108 p. ; 21 cm.



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Métaspora : les patries intimes
Montréal (Québec) : Triptyque, [2013].
327 pages, 8 pages de planches non numérotées : illustrations en couleur ; 23 cm.
Joël Des Rosiers écrivait dans «Théories caraïbes» que "chaque écrivain, aux prises avec sa propre mythologie, oeuvre pour forger des espaces postnationaux au sein du mouvement général des peuples". Il nomma ces espaces "méta-sporiques au lieu de dia-sporiques : à partir des contradictions liées à l'origine, au sexe, à la différence." ...



Afficher la fiche complète

6

Livre  
Métropolis opéra ; suivi de Tribu : poésie
Montréal : Triptyque, 2000.
192 p. : ill. ; 19 cm.
Edition revue et corrigée des deux premiers recueils, respectivement parus en 1987 et 1990, d'un poète et essayiste québécois d'origine haïtienne, lauréat du Grand Prix du livre de Montréal 1999 pour «Théories caraïbes». La critique a souligné la "maîtrise langagière" (R. Yergeau) de «Métropolis opéra» et le "lyrisme sensuel" (J. Royer) de «Tribu». [SDM]



Afficher la fiche complète

7

Livre  
Savanes ; suivi de Poèmes de septembre
Montréal : Triptyque, c2007.
112 p. : ill. ; 17 cm.
Édition originale, 1993. Une oeuvre dense, incarnée, sensuelle, postmoderne dans la mesure où elle privilégie l'effraction, un certain hermétisme esthétique et surtout l'intertextualité (Césaire, Dadié, Saint-John Perse, Segalen, Valéry, etc.). Une oeuvre parée, mais non pas surchargée, qui évite les facilités de l'exotisme, dans sa quête de l'origine, dans son interrogation de la double appartenance, dans son instinct d'enracinement caraïbe et africain, sur fond de cérémonies d'exil et de deuil. La fonction esthétique et visuelle de la répartition strophique n'entrave nullement, au contraire, l'ample respiration du texte. Pour retrouver la poésie, cette "langue en nous perdue". En appendice, p. 105-112, 4 poèmes tirés du collectif ##Les tours de Babel##, la paix après le 11 septembre. [SDM]



Afficher la fiche complète

8

Livre  
Théories caraïbes : poétique du déracinement : essai
Montréal : Triptyque, c1996.
xxx, 224 p. ; 22 cm.
Questionnement du corpus des écrivains de la migration caraïbe en France et en Amérique du Nord: J. J. Audubon, M. Henson, E. Glissant, J, Metellus, G. Etienne, M. Dorsinville, D. Laferrière, N. Bissoondath, E. Danticat, S. L. Norris, etc. Dans une entrevue qu'il nous a accordée, l'auteur a déclaré que son livre se veut une passerelle, un pont jeté entre les territoires réels et imaginaires de l'Amérique francophone (surtout le Québec). Il met en connexion les phénomènes géographiques (espace, territoire, terre, paysage) et les phénomènes culturels (identité, mémoire, valeur, représentation). Selon R. Saletti, la suite d'essais rassemblés porte sur la littérature et l'identité en notre ère dite postnationale. [SDM]



Afficher la fiche complète

9

Livre  
Vétiver : poèmes
Montréal : Triptyque, 1999.
136 p. ; 25 cm.
"Passion des origines et origines de la passion". Ce quatrième recueil de l'auteur est dans la lignée de précédents. J. Des Rosiers y poursuit l'exploration de ses origines haïtiennes et de ses racines africaines. Il évoque sa ville natale (Les Cayes), son enfance et la servante qui prenait soin de lui, puis un récent séjour au pays natal et la rencontre d'une femme de toutes les confidences, à Cayenne. Ce poème-récit entremêle avec art le lyrisme d'un langage somptueux, avec les souvenirs personnels et les rappels historiques, comme l'a bien signalé R. Bertin. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.