Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-5 de 5)
Colombani, Laetitia, 1976-

1

Livre parlant  
La tresse
[Paris] : Audiolib, [2017]
1 disque audio (5 h 04 min) : Numérique, MP3 ; 12 cm.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
La tresse, ou, Le voyage de Lalita
[Paris] : Grasset-jeunesse, [2018]
48 pages non numérotées : illustrations en couleur, carte ; 29 cm.
En Inde, les femmes laissent leurs cheveux pousser très longtemps, certaines ne les ayant pas coupés depuis la naissance. Lalita fait tresser les siens par sa mère lors de sa première journée d'école, où elle peut se rendre parce que ses parents ont payé le brahmane, l'instituteur, puisqu'autrement, celui-ci n'accepterait pas d'Intouchables dans ses rangs. Comme la famille de Lalita appartient à cette classe, la plus basse de la société indienne, elle est contrainte de faire les travaux qui rebutent tous les autres, soit chasser des rats et vider les toilettes des fermiers. Quand Lalita revient de l'école en pleurs, le sari déchiré et le dos zébré de marques rouges parce qu'elle a refusé de balayer le sol devant toute la classe, sa mère prend une décision: il faut coûte que coûte que sa fille et elle rejoignent la ville de Tirupati, au bord de la mer, où une institution accueille les élèves intouchables. Le voyage est toutefois long et dangereux puisque la famille n'a pas le droit de quitter le village, mais Lalita et Smita l'entreprennent en demandant la protection du dieu Vishnou, lui promettant d'offrir leurs cheveux si elles parviennent indemnes à bon port. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Tresse (Roman)
[Paris] : Grasset-jeunesse, [2018]
48 pages non numérotées : illustrations en couleur, carte ; 29 cm.
En Inde, les femmes laissent leurs cheveux pousser très longtemps, certaines ne les ayant pas coupés depuis la naissance. Lalita fait tresser les siens par sa mère lors de sa première journée d'école, où elle peut se rendre parce que ses parents ont payé le brahmane, l'instituteur, puisqu'autrement, celui-ci n'accepterait pas d'Intouchables dans ses rangs. Comme la famille de Lalita appartient à cette classe, la plus basse de la société indienne, elle est contrainte de faire les travaux qui rebutent tous les autres, soit chasser des rats et vider les toilettes des fermiers. Quand Lalita revient de l'école en pleurs, le sari déchiré et le dos zébré de marques rouges parce qu'elle a refusé de balayer le sol devant toute la classe, sa mère prend une décision: il faut coûte que coûte que sa fille et elle rejoignent la ville de Tirupati, au bord de la mer, où une institution accueille les élèves intouchables. Le voyage est toutefois long et dangereux puisque la famille n'a pas le droit de quitter le village, mais Lalita et Smita l'entreprennent en demandant la protection du dieu Vishnou, lui promettant d'offrir leurs cheveux si elles parviennent indemnes à bon port. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre parlant  
Les victorieuses / [enregistrement sonore]
[Paris] : Audiolib, [2019]
1 disque compact MP3 (5 h, 28 min) : numérique ; 12 cm



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Les victorieuses : roman
Paris : Bernard Grasset, [2019]
221 pages ; 21 cm.



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.