Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-3 de 3)
Cassidy, Anne, 1952-

1

Livre  
L'affaire Jennifer Jones
Toulouse : Milan, 2006.
312 p. ; 20 cm.
Depuis six mois, Jennifer Jones, seize ans, tente de se faire une nouvelle vie sous le nom d'Alice Tully. Nouvellement sortie de prison, où elle a été incarcérée pour le meurtre d'une copine qu'elle a commis six ans plus tôt, elle habite chez Rosie, une travailleuse sociale. Traquée par les journalistes et un détective privé engagé par les parents de sa victime, elle se débat pour se réinsérer dans la société, poursuivie par son passé douloureux qui lui revient par bribes: les années heureuses en compagnie de sa mère alors qu'elle était une mannequin célèbre, puis les années de vache maigre et les jours entiers où elle était laissée à elle même, ainsi que cette affreuse journée où elle découvrit que les frères de l'une de ses copines conservaient, dans une cachette, des photographies de sa mère, nue et posant avec un ours en peluche. Événement qui a déclenché à la fois son désespoir et une folie indescriptible..



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Innocents
Toulouse : Milan, 2008.
210 p. ; 20 cm.
Depuis que sa mère a abandonné le navire pour refaire sa vie avec un autre homme, Charlotte, seize ans, habite seule avec son père et son frère aîné, Bradley. Alors que celle que l'on surnomme Charlie est une très bonne étudiante, passionnée par la littérature (et particulièrement par les soeurs Brontë), Brad est connu des services policiers pour de nombreux actes de délinquance (propension à la bagarre, possession de cannabis). Pourtant, le matin où deux policiers emmènent le jeune homme pour l'interroger eu égard à un accident routier mortel qui aurait été causé par une pierre lancée du haut d'une passerelle, sa soeur est convaincue de son innocence. Or, Charlotte se questionne sur le comportement étrange de son frère: lui qui a commencé par nier son implication, le voilà qui reconnaît sa présence sur les lieux du crime. Elle le surprend également à pleurer la nuit. L'adolescente décide de mener sa propre enquête en commençant par interroger Denny, le meilleur ami de Brad, pour lequel elle éprouve une attirance incontrôlable. Attirance que Denny n'est pas sans avoir remarquée et dont il profite allègrement, bien qu'il ait une petite amie. Dans sa recherche de vérité, Charlie découvre ainsi à ses propres dépens que la culpabilité et l'innocence peuvent revêtir de nombreuses formes et qu'il faut se méfier des apparences.



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Judy, portée disparue
Toulouse : Milan, 2007.
189 p. ; 20 cm.
Kim, 17 ans, n'a jamais pu se pardonner la disparition de sa petite soeur Judy, dont elle avait la surveillance ce terrible soir où elle s'est volatilisée sans laisser de trace. Huit ans plus tard, elle s'accroche à l'espoir que Judy est toujours vivante et des développements dans l'enquête policière renforcent son intuition. En effet, au lendemain d'une émission de télévision sur les enfants disparus, les policiers reçoivent l'appel de propriétaires nouvellement arrivés dans le quartier qui ont trouvé, en faisant des travaux extérieurs, un pull rose identique à celui que portait Judy le jour de sa disparition. Puis Kim revoit une ancienne copine, Teresa, qui affirme avoir une amie américaine dont la voisine aurait adopté, cinq ans plus tôt, une fillette prénommée Judy dont les parents et la soeur seraient morts dans un accident. Kim refuse de croire à une simple coïncidence, mais elle est bien la seule: pour ses parents, la découverte du chandail rose taché de sang signifie la mort de leur fille... -- Une intrigue bien ficelée, dont le suspense captive le lecteur jusqu'à la chute finale, qui est malheureusement un peu facile et bâclée. D'une plume sobre et soignée, exempte de voyeurisme ou de sensationnalisme, l'auteure n'en explore pas moins avec doigté les conséquences psychologiques qu'entraîne la disparition non résolue d'un enfant sur sa famille, démontrant que toute vérité est préférable à cette intolérable incertitude qui empêche le deuil. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.