Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-2 de 2)
Bullaro, Angie.

1

Livre  
Breaking the ice.
Toronto (Ontario) : Scholastic, [2021]
34 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 28 cm.
Lac-Beauport, 1977. Manon rêve de jouer au hockey avec ses frères aînés. Or, dans sa petite ville natale comme dans le reste du Canada, ce sport est réservé aux garçons. Lorsque l'équipe entraînée par son père se retrouve sans gardien de but, la fillette de cinq ans le convainc de lui donner sa chance et, dissimulée derrière son masque, elle ne tarde pas à s'attirer les compliments du public et de ses coéquipiers. Seulement, les années passent et le fait qu'elle soit la seule fille de la ligue commence à attirer l'attention et à susciter du mécontentement. Forte des encouragements de son père, Manon oublie toutefois ses bras couverts d'ecchymoses et ses muscles endoloris, continuant à travailler plus fort que les garçons pour prouver à tous qu'elle a sa place sur la glace. En 1984, ses efforts sont récompensés alors qu'elle entre dans l'histoire en étant la première fille à participer au prestigieux Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. C'est désormais sous l'oeil attentif des journalistes (dont plusieurs ne ratent jamais une occasion de la dénigrer) que Manon continue à déployer des trésors de courage, de détermination et de persévérance pour paver la voie, lutter contre tous ceux qui croient que les femmes n'ont pas leur place sur la glace et devenir la première femme à jouer dans une ligue de hockey professionnelle en Amérique du Nord. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Briser la glace
Toronto (Ontario) : Scholastic, [2021]
34 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 28 cm.
Lac-Beauport, 1977. Manon rêve de jouer au hockey avec ses frères aînés. Or, dans sa petite ville natale comme dans le reste du Canada, ce sport est réservé aux garçons. Lorsque l'équipe entraînée par son père se retrouve sans gardien de but, la fillette de cinq ans le convainc de lui donner sa chance et, dissimulée derrière son masque, elle ne tarde pas à s'attirer les compliments du public et de ses coéquipiers. Seulement, les années passent et le fait qu'elle soit la seule fille de la ligue commence à attirer l'attention et à susciter du mécontentement. Forte des encouragements de son père, Manon oublie toutefois ses bras couverts d'ecchymoses et ses muscles endoloris, continuant à travailler plus fort que les garçons pour prouver à tous qu'elle a sa place sur la glace. En 1984, ses efforts sont récompensés alors qu'elle entre dans l'histoire en étant la première fille à participer au prestigieux Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. C'est désormais sous l'oeil attentif des journalistes (dont plusieurs ne ratent jamais une occasion de la dénigrer) que Manon continue à déployer des trésors de courage, de détermination et de persévérance pour paver la voie, lutter contre tous ceux qui croient que les femmes n'ont pas leur place sur la glace et devenir la première femme à jouer dans une ligue de hockey professionnelle en Amérique du Nord. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.