Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-3 de 3)
Boivin, Valérie, 1980-

1

Livre  
752 lapins
Montréal, Québec, Canada : Les 400 coups, [2016]
31 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 29 cm.
Album où l'on raconte l'histoire d'une "princesse très belle, très gentille, très riche et qui sent bon" qui consacre toute sa fortune à entretenir et à aimer les lapins de son clapier royal puisqu'elle les adore. (cf. p. [2]). Or, lorsqu'un serviteur néglige de refermer la grille du parc de son domaine, un de ces chéris s'enfuit et ne revient plus. Inconsolable, la princesse reçoit alors la visite de trois seigneurs qui tentent de lui faire relativiser cette perte. N'y voyant rien pour chasser son malheur (puisque la princesse aime chacun de ses lapins aussi fort l'un que l'autre), elle se rend chez une vieille dame qui lui offre de la munir d'une épée, tandis qu'elle ira s'armer de courage et de patience pour le retrouver: elle devra alors affronter un géant, gravir de hautes montagnes, traverser un marais infesté de serpents, endurer le froid la peur et la faim! Après quelques minutes de réflexion, la princesse conclut que 751 lapins, c'était peut-être suffisant... [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Le livre où la poule meurt à la fin
Montréal (Québec) Canada : Les 400 coups, [2017]
1 volume (non paginé) : illustrations en couleur ; 29 cm.
Catherine est une poule qui vit dans un grand poulailler. Elle a le défaut d'être dépensière, elle achète à crédit tout ce qui lui fait un tant soit peu plaisir. Le coq en chef du poulailler attire son attention sur son défaut, il lui demande comment elle fera pour rembourser tout cet argent. Catherine rétorque aisément qu'elle doit passer à l'abattoir la semaine prochaine, elle ne compte pas rembourser ses créanciers, ils ont simplement été bêtes de donner du crédit à une poule élevée pour sa chair. Même à la confesse, Catherine n'a pas de remords devant le prêtre qui lui dit qu'elle pourrait perdre le paradis. Si la consommation de masse n'est pas possible là-bas, ça ne l'intéresse pas. Elle regrette seulement qu'elle ne puisse pas profiter du spécial annoncé à l'épicerie, sur le poulet de la semaine prochaine, car ce sera elle dans l'emballage, cette fois. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Le marchand de bêtises
Montréal : La Courte échelle, 2010.
[32] p. : ill. en coul. ; 31 cm.
Sa boutique installée depuis peu dans un petit village, un libraire tombe sous le charme d'une jeune institutrice, cliente régulière de ses lundis. À sa rencontre, monsieur La Fourmi avait perdu ses moyens et fait quelques bêtises. Or, pour provoquer à nouveau ce rire qui l'avait séduit, le commerçant multiplia bientôt les stratagèmes pour faire preuve de maladresse, ce que la jeune femme trouva un peu agaçant et surtout bien étrange. À son insu, elle l'espionna un matin de derrière sa vitrine et découvrit un homme fort organisé et sûr de lui, ce qu'elle n'aurait jamais imaginé!



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.