Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-2 de 2)
Boivin-Robert, Judith

1

Livre  
La boîte à bibittes : roman jeunesse
Saint-Lambert : Stromboli, c2004.
133 p. : ill. ; 19 cm.
Catastrophe! L'ordinateur de Simon vient de rendre l'âme. C'était son unique plaisir dans sa vie de misère d'enfant de famille monoparentale. Ayant peu confiance en son avenir, il se considère comme un "rejet", à peu près nul dans toutes les matières scolaires et n'ayant pas d'ami. Mais Justine Aubin, une haïtienne nouvellement installée dans son quartier de Montréal, va changer la donne en lui offrant son amitié et quelques heures de jeux d'ordinateur puis de ##Donjons et Dragons##. Dans le sous-sol de cette dernière, qui abrite aussi la mystérieuse chambre d'Axel, son frère aîné, il découvrira un espace exotique, grouillant de trésors et d'insectes d'Afrique et d'ailleurs et entrera dans une aventure intérieure qui le mènera à la découverte de ce qu'il est et de ce qu'il aime.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Le tricycle de Shinichi
Montréal : Les 400 coups, 2005.
33 p. : ill. (principalement en coul.) ; 21 cm.
Récit tragique d'un grand-père, survivant de la bombe atomique, racontant à ses petites-filles la mort horrible de son fils lors du bombardement d'Hiroshima en 1945. Le petit réclamait un tricycle mais en temps de guerre la nourriture et les biens étaient rares. L'oncle du petit réussit tout de même à lui en procurer un, mais la bombe atomique mit un terme à tout en détruisant la ville et en décimant sa famille ainsi qu'une grande partie de la population. Le tricycle, enterré avec l'enfant de trois ans, fût ensuite remis, quarante ans plus tard par le grand-père au Musée de la paix d'Hiroshima afin que tous se souviennent de l'horreur de la guerre. -- Des pastels noirs et blancs sur papier vanillé, aux compositions stylisées et épurées, évoquent le récit avec pudeur. Néanmoins, la gravité du sujet et la violence de certains passages demandent que la lecture de cet album soit supervisée par un adulte. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.