Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Retourner à la liste Limiter / Trier la recherche Nouvelle recherche Panier Vider le panier
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre La question qui tue / Audren.
Auteur Audren, 1962-
Éditeur Paris : L'École des loisirs, 2011.
Notice 11 de 12
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Collection Neuf
Sujet français Curiosité -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Français (Langue) -- Mots et locutions -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Écoles -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Enseignantes -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Mort -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Culpabilité -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Imagination -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Amitié -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Familles monoparentales -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Pères et filles -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Description 78 p. ; 19 cm.
Note locale RJ 2017-10-28
Résumé Wendy a le chic pour poser des questions que son institutrice juge aussi inutiles qu'extravagantes. Dans le cadre d'une leçon de sciences, la fillette demande ainsi: "Est-ce que les fleurs sont des soupirs?" (p. 14) Ce à quoi la maîtresse excédée répond simplement: "Alors là, c'est la question qui tue!" (p. 14) Mais voilà, le lendemain, Wendy apprend que son enseignante est décédée. Rongée par la culpabilité, elle se dénonce aux forces policières, qui éclatent de rire avant de la renvoyer chez elle. Bouleversée, la fillette se replie sur elle-même en se promettant de ne plus parler en classe afin de protéger la nouvelle maîtresse. Mais, bientôt, ses notes chutent et Wendy n'a plus pour seul compagnon que Tobias, un jeune garçon persécuté par ses pairs, auquel elle peut se confier sans crainte...
Critique En exploitant avec brio la confusion résultant d'une expression ayant été prise au pied de la lettre, ce court roman interroge avec humour le pouvoir des mots tout en abordant avec sérieux les angoisses enfantines et en explorant les différentes représentations de la mort, ainsi que les croyances auxquelles on se cramponne afin de chasser la tristesse qui en résulte. Paradis, prière, respect bouddhiste pour toute forme de vie ou encore boîtes magiques qui chassent les chagrins sont abordées sans préjugés au gré de la narration qui donne à voir le monde à travers le prisme d'une fillette attachante et curieuse qui a une façon bien particulière, à la fois naïve et lucide, d'appréhender le monde qui l'entoure. Une fillette qui forme un duo aussi atypique qu'attachant avec un jeune garçon aux yeux légèrement bridés qui semble souffrir d'une trisomie légère, mais qui est le seul à la comprendre. C'est donc également le rejet et les préjugés qu'entraîne la différence qu'explore l'auteure dans cette chronique vivifiante qui se lit comme une ode tout en délicatesse et subtilité de la tolérance. Soulignons finalement la relation touchante qu'entretient la fillette avec son papa laotien qui a fait la guerre et qui apporte encore de la profondeur en l'ensemble avec ses réflexions sages et philosophes. Un roman dont la brièveté n'a d'égale que la richesse ouvrant sur de multiples pistes de réflexion. [SDM]
Public cible E++ 4.
ISBN 9782211205993 (br.)
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - Romans  COLL. FRANÇ.  AUD qu J  DISPONIBLE
 
 
 
   
   
Notice 11 de 12
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.