Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-4 de 4)
Smith, Sydney, 1980-

1

Livre  
Canada : à chaque année, son histoire
Montréal, Québec, Canada : Bayard Canada, [2017]
96 pages : illustrations en couleur, carte ; 28 cm.
Documentaire à couverture souple retraçant l'histoire du Canada depuis l'entrée en vigueur de la Loi constitutionnelle de 1867 jusqu'aux festivités prévues pour le 1er juillet 2017, où seront célébrés les 150 ans du pays. Ce voyage dans le temps est organisé en dix chapitres correspondant à autant de périodes marquantes: Un nouveau pays: 1867-1884; Le Canada se développe: 1885-1899; Un nouveau siècle: 1900-1913; La guerre et l'après-guerre: 1914-1928; La grande crise: 1929-1938; De nouveau en guerre: 1939-1953; Des années prospères: 1954-1966; Bon anniversaire!: 1967-1979; L'ère numérique: 1980-1999; Un nouveau millénaire:2000-2017. Encadrés, biographies, citations et chronologies viennent dynamiser ce survol des événements et des figures phares qui ont contribué à façonner le pays, une année à la fois, en s'illustrant dans des domaines aussi variés que la politique, la science, la culture, la mode, les arts et les sports. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Je parle comme une rivière
Varennes (Québec) : Comme des géants, [2021]
1 volume (non paginé) : illustrations en couleur ; 27 cm.
Un garçon se réveille tous les matins avec des mots en tête pour nommer les choses du monde qui l'entoure, mais les mots refusent de sortir naturellement de sa bouche. Son problème de bégaiement le rend différent aux yeux des autres, qui peuvent même s'en moquer à l'école. Alors que le garçon doit prendre la parole en classe et qu'il n'y parvient pas, son père décide de l'emmener en silence au bord de la rivière, afin qu'ils se reposent. Enfin, il dit à son fils qu'il parle comme une rivière, car les mots dans sa bouche frémissent, s'agitent, bouillonnent et grondent comme l'eau de la rivière. Cette image va durablement marquer le garçon qui trouvera toujours du courage en s'associant au mouvement de l'eau qui peut être calme ou agité dans tous ses ressacs. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Je vois la mer
Montréal, Québec : Comme des géants, [2018]
49 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 22 x 29 cm.
"De ma maison, je vois la mer. Chez moi, ainsi vont les choses - la maison, le chemin, la falaise verte, la mer. Et la ville s'étale tout autour". C'est ainsi que se présente le décor dans lequel évolue chaque jour un petit garçon, la première chose qu'il aperçoit le matin étant les vagues aux crêtes blanches sous lesquelles se trouve la mine de charbon où son père est déjà en train de creuser. Il décrit toutes ses petites activités quotidiennes: jouer au terrain de jeux délabré avec son ami, dîner à la maison, faire les courses à la ville pour sa mère, rendre visite à la tombe de son grand-père au cimetière, souper en famille et regarder le soleil se coucher pour disparaître dans la mer. Entendant constamment le son des flots, le garçon se dit qu'un jour, ce sera à son tour de s'aventurer dans les tunnels sombres de la mine de charbon. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Perdu dans la ville
Paris : Kaléidoscope, [2020]
40 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 29 cm.
Chaudement emmitouflé dans ses vêtements d'hiver, un jeune garçon descend du tramway et amorce une quête dans une ville truffée de dangers, qui vibre au rythme des taxis qui klaxonnent, des chantiers de construction tonitruants, du hurlement des sirènes et des rues bondées de passants pressés. Visiblement inquiet, le bambin s'adresse en pensée à l'objet de ses recherches, à qui il prodigue quelques conseils qui se veulent rassurants. Alors qu'une tempête de neige commence doucement, il lui indique en effet les ruelles sombres et les cours peuplées de chiens qu'il vaut mieux éviter, mais également les grands arbres offrant des refuges rassurants, la fenêtre de l'église (de laquelle émane le chant apaisant de la chorale) sur le rebord de laquelle il pourrait se percher, les bouches d'aération idéales pour faire la sieste, le gentil poissonnier qui accepterait sûrement de lui offrir à manger s'il le demandait ou encore le banc où sa meilleure amie lui prodiguerait des caresses s'il sautait sur ses genoux... L'identité du compagnon pour lequel le narrateur se fait du souci se révèle ainsi peu à peu au fil des indices subtilement prodigués par le texte, jusqu'à la chute pleine d'espoir. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.