Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-6 de 6)
Renard, Béatrice, 1962-

1

Livre  
Kakafania, l'horrible sorcière
Namur : Mijade, 2011.
[25] p. (certaines pliées) : ill. en coul. ; 27 cm.
Kakafania est une horrible sorcière dont la spécialité consiste à attraper les doux rêves des enfants avec son filet en fil de fer barbelé. Rêves qu'elle enferme dans des fioles et qu'elle dépose sur son étagère. Cette nuit, l'ensorceleuse jubile: elle a réussi à kidnapper sept songes d'un seul coup en s'immisçant dans une chambre habitée par cinq enfants! Cependant, ces derniers n'ont pas froid aux yeux et, au réveil, se rendent à l'immonde cabane de Kakafania, qu'ils ligotent en deux temps, trois mouvements! Et même si l'horrible femme parvient à se libérer le soir venu, les bambins l'attendent avec une horde de cauchemars qui la font fuir une fois pour toutes! [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Mon grand-papa
Paris : L'École des loisirs, 2005.
[25] p. : ill. en coul. ; 25 cm.
Un bébé se rappelle combien et pourquoi il aime tant son grand-père. Tout petit, le bébé et le grand-père se ressemblaient: n'ayant qu'un cheveu sur la tête, faisant souvent des siestes, ne parlant pas beaucoup, étant discrets, les yeux bleus et brillants et se faisant véhiculer l'un dans une poussette, l'autre dans une chaise roulante. L'enfant se remémore ensuite le décès de ce dernier, la peine de sa mère, mais aussi la présence du patriarche au fond de son coeur. -- Des peintures naïves réalisées sur fond noir accompagnent sobrement le récit. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Le monstre de Noël
Namur, Belgique : Mijade, [2013]
25 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 27 cm.
Dans la forêt, tous s'affairent aux préparatifs de Noël, sauf Renard, qui décide de partir à la recherche d'un repas plus bourratif. Au cours de sa chasse, il découvre un animal gigantesque et mystérieux. Un sacré morceau à manger! Renard le capture et montre fièrement sa prise à ses amis. Mais le gentil Tembo a une qualité bien à lui, avec sa mémoire d'éléphant, il a beaucoup d'histoires à raconter. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Un petit roi ne pleure pas
Paris : L'École des loisirs, 2002.
[25] p. : ill. en coul. ; 27 cm.
Un petit prince attristé de la mort de son père doit aussitôt le remplacer. Il fait avec désarroi ce qu'un roi doit faire: la guerre, remplir les coffres. Un bouffon lui fait comprendre qu'étant le roi, il a le pouvoir de changer les choses à sa manière. Beaucoup de fraîcheur et de sensibilité dans ce récit; des illustrations délicates, dans une mise en pages aérée. [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Prince Arthur et princesse Leïla
Paris : L'École des loisirs, 2003.
[25] p. : ill. en coul. ; 26 cm.
La reine Irène est à la recherche de l'épouse parfaite pour Arthur, son petit prince adoré. Mais aucune soupirante ne réussit les épreuves auxquelles elle les soumet. À l'autre bout du monde, Leïla, voilée, pleure car elle doit épouser un homme qu'elle ne connaît pas, choisi par son père. Lorsqu'elle sauve un oiseau magique de la mort, ce dernier propose d'exaucer trois de ses voeux les plus chers qui la mèneront, par hasard, au château d'Arthur... Un conte aux illustrations fantaisistes dénonçant les mariages arrangés. [SDM]



Afficher la fiche complète

6

Livre  
Toute seule loin de Samarcande
Paris : L'École des loisirs, 2011.
159 p. ; 19 cm.
Terrorisée et cachée sous un arbre, Régina se remémore avec douleur les circonstances qui l'ont amené à l'exil en Europe occidentale. "Nous étions d'origine arménienne, nous parlions russe, nous étions chrétiens orthodoxes et nous vivions en Ouzbékistan. Or, les Ouzbeks formaient un peuple de langue turque et étaient de religion musulmane. Ils voulaient se retrouver entre eux. Nous étions devenus des intrus à Samarcande." (cf. p. 64). Quittant un à un ceux qu'elle aime, cousins, amis, amours, grands-parents, père et mère, laissant derrière des proches qui se sacrifient ou l'abandonnent afin qu'elle ait un jour accès à une vie meilleure, Régina fuit la ville et le pays qu'elle aime parce qu'on y fait la chasse à tout ce qui est lié, de près ou de loin, aux Russes, Tadjiks, Kazakhs, Ouïgourrs, Tchétchènes, Ukrainiens, Polonais, etc.



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.