Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-2 de 2)
Polack, Emmanuelle

1

Livre  
Kako le terrible
[Genève] : La Joie de lire, [2013]
[26] p. : ill. en coul. ; 21 x 29 cm.
Album relatant un épisode dramatique de 1903, alors qu'au Jardin des plantes de Paris, un gardien de zoo, affairé à nourrir Kako le terrible hippopotame, fut mortellement mordu par sa puissante bête sous les yeux des visiteurs terrorisés. Après une préface où on explique en très petits caractères, les circonstances de capture des bêtes exotiques d'autrefois et les pratiques actuelles qui favorisent plutôt l'élevage en captivité et la reproduction des bêtes en voie d'extinction, ce récit illustre comment est arrivé cet hippopotame d'Afrique à Paris, alors qu'il était très jeune, nourri au lait de chèvre et élevé par Séraphin qui en prit un grand soin, jusqu'à cette journée fatidique, au lendemain de grandes festivités de la fête nationale. Nerveux, l'animal avait mal dormi, terrifié par le bruit des pétards: "Alors que Séraphin s'apprêtait à le nourrir, Kako le terrible, animé d'un instinct de brute qui finalement ne l'avait peut-être jamais quitté, poussa à terre son gardien qui pourtant lui prodiguait de bons soins depuis sept années. Et sans autre forme de procès, le dévora!". (cf. p. [23-25]). Les dernières pages de garde de l'album sont ornées d'extraits du ##Petit Journal## du jeudi 2 juillet 1903, où on relate l'événement.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Rose Valland, l'espionne du musée du Jeu de Paume
Saint-Herblain : Gulf Stream, 2009.
93 p. : ill. en coul., carte ; 29 cm.
Pendant l'occupation nazie, Rose Valland, bénévole attachée au service des Musées Nationaux, est la seule Française autorisée à rester au musée du Jeu de Paume. Là-bas, la femme est témoin du pillage des collections juives dont sont coupables les nazis. Elle profite donc de sa situation pour devenir une agente de liaison et faire circuler ses observations au directeur des Musées nationaux, Jacques Jaujard, et à son assistante, Jacqueline Bouchot-Saupique. Pour ce faire, Rose met au point un système de contrôle clandestin consistant à dresser la liste des localités allemandes vers lesquelles sont dirigés les biens confisqués aux pays occupés et à créer une documentation sur le personnel allemand responsable de ces réquisitions. Grâce à cette courageuse initiative, Rose Vailland permettra à la France de récupérer de nombreux trésors que les familles juives et l'État français se sont fait voler...



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.