Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre La croqueuse de pierre / texte, Louise Flaherty ; illustrations, Jim Nelson ; traduction, Josée-Anne Paradis.
Auteur Flaherty, Louise, auteur
Éditeur Montréal, Québec : Kata, [2020]
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Genre Bandes dessinées fantastiques
Sujet français Inuits -- Folklore -- Bandes dessinées
Cavernes -- Bandes dessinées
Monstres -- Bandes dessinées
Tromperie -- Bandes dessinées
Collaboration Nelson, Jim, 1962- artiste
Description 59 pages : principalement des illustrations en couleur ; 21 x 26 cm.
Note Glossaire.
Traduction de: Gnawer of rocks.
Résumé À l'aube de l'hiver, alors que les chasseurs s'activent pour accumuler la nourriture en vue de la saison froide, deux filles inuites décident d'aller se promener au bord de la rivière afin de calmer les jeunes enfants sous leur garde. Ce faisant, elles remarquent sur le sol des pierres lisses et brillantes et en les ramassant, elle ne se rendent pas compte que leurs pas les mènent jusqu'à l'entrée d'une grotte tapissée de jolies roches, mais également d'os éparpillés. Lorsque l'ouverture se referme brusquement derrière elles, elles s'aperçoivent qu'il s'agit probablement des ossements d'enfants disparus récemment dans la région. Prenant vie, les crânes en décomposition les préviennent qu'elles sont entrées dans la demeure de Mangittatuarjuk, un esprit de la terre qu'elles mettent au défi de croquer une pierre. Si les deux filles parviennent à berner la créature, il faudra la force de tout leur clan pour la démembrer et ainsi l'empêcher de nuire de nouveau. [SDM]
Critique Une adaptation en bande dessinée d'un conte inuit que l'auteure, originaire du Nunavut, a entendu dans les années 1970 et qui l'a profondément marquée. Dans le but de préserver la culture orale des peuples du Nord, elle justifie dans l'épilogue l'importance de coucher sur papier ces histoires qui, bien que macabres, visent à prémunir les enfants du danger. Elle mentionne également dans une note que ceux qui ne sont pas familiers avec les légendes inuites pourraient être surpris par leur côté sanglant, alors que les peintures réalistes exhibent des visages d'enfants en décomposition et que l'on décrit le démembrement de Mangittatuarjuk. Un récit qui sera néanmoins apprécié des jeunes amateurs d'horreur. [SDM]
Public cible E++ 4.
ISBN 9782925077015 (relié)
Autre titre Gnawer of rocks. Français
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - BD    FLA_Lou BD J  DISPONIBLE
 
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.