Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-3 de 3)
Hausfater, Rachel, 1955-

1

Livre  
De S@cha à M@cha
[Paris] : Père Castor Flammarion, 2001.
160 p. ; 18 cm.
Échange de messages électroniques entre Sacha et Macha. De propos anodins, les messages deviennent vite confidences, puis amitiés, révélations de traits distinctifs de personnalité, souffrances partagées, etc. Original et au goût du jour. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Je m'appelle Wlodjimyerz
Bruxelles, Belgique : Casterman, [2020]
88 pages : illustrations ; 19 cm.
Le narrateur a appris à écrire son prénom bien après les autres élèves de maternelle et particulièrement, moins facilement que son meilleur ami Bob. C'est qu'il s'appelle Wlodjimyerz, comme son grand-père polonais, et non seulement a-t-il lui-même de la difficulté à l'apprivoiser, mais ses professeurs évitent de le prononcer et ses copains utilisent plutôt des surnoms afin de le nommer. Jusqu'à ce que le vilain Nemo se mette de la partie et lui affuble tour à tour les sobriquets de "Veau", de "Vomi" et de "Voldemort". S'il se cherche un nouveau nom, le garçon sera pris au dépourvu en rencontrant la correspondante galloise d'une de ses copines, Gwenhwyfar, et une nouvelle enseignante malgache, madame Ravalomanana. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
L'ombre
Paris : Nathan, 2010.
134 p. ; 18 cm.
Un matin, en sortant de l'immeuble dans lequel sa famille a emménagé récemment, Tom aperçoit l'ombre d'une jeune fille qui le suit. De retour à la maison, il découvre une vieille boîte ayant appartenu aux anciens propriétaires. Intrigué, il débute des recherches qui le conduiront à faire des liens entre cette ombre qui le hante et le destin tragique d'une fillette juive et de sa famille qui furent déportées dans les camps de la mort en 1942. En ressuscitant le souvenir de ces années sombres, Tom redonne à la jeune fille sa dignité, son visage, son nom et le droit qu'elle avait de vivre, de même que celui de reposer en paix.



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.