Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-3 de 3)
Grahame-Smith, Seth, 1976-

1

DVD  
Ombres et ténèbres Dark shadows / [enregistrement vidéo] =
Burbank, Calif. : Warner Home Video, c2012.
1 DVD (113 min) : son., coul. ; 12 cm.
Comédie fantaisiste. XVIIIe siècle. Fils du fondateur d'une poissonnerie ayant donné naissance à une petite ville du Maine, Barnabus Collins refuse les avances d'Angelique Bouchard, issue d'un rang inférieur. Férue de sorcellerie, celle-ci provoque la mort des parents de Barnabus, puis celle de la tendre Josette, à qui ce dernier venait de déclarer sa flamme. Pour compléter sa vengeance, la sorcière transforme l'élu de son coeur en vampire, que la populace enterre vivant dans un cercueil ceinturé de chaînes. En 1972, sur un chantier de construction, Barnabus est libéré par des ouvriers d'Angelique, devenue la propriétaire d'une poissonnerie très prospère, sur le point d'acculer à la faillite celle des Collins. De retour au manoir familial, le vampire fait alliance avec sa descendante, à la tête d'un clan formé de son frère voleur, de sa fille adolescente indifférente, de son jeune neveu mal remis de la mort de sa mère, et d'une psychiatre venue soigner l'enfant, mais qui a oublié de repartir. Tout en remettant l'entreprise familiale sur les rails grâce à un trésor caché, le revenant s'amourache de la gouvernante du garçon, qui ressemble étrangement à Josette. [(c) Médiafilm] [SDM]



Afficher la fiche complète
  2 Orgueil et préjugés et zombies -- Voir Grahame Smith Seth 1976 Pride and prejudice and zombies

3

Livre  
Orgueil et préjugés et zombies
Paris : Flammarion, 2009.
316 p. ; 21 cm.
Réécriture parodique du célèbre roman de Jane Austen désormais situé dans une Angleterre envahie depuis un demi-siècle par les zombis. Il y importe davantage pour une jeune fille de savoir manier les armes que de soigner ses manières. Une bonne partie du texte original demeure inchangée. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.