Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-7 de 7)
Beuriot, Jean-Michel

1

Livre  
Amours fragiles. 1, Le dernier printemps
[Paris] : Casterman, 2001.
86 p. : principalement des ill. en coul. ; 32 cm.
Une idylle en Allemagne en 1932. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Amours fragiles. 2, Un été à Paris
[Paris] : Casterman, 2006.
56 p. : principalement des ill. en coul. ; 32 cm.
Une série qui débute en 1942 pour prendre rapidement la forme d'un retour-arrière qui entraîne le lecteur en 1932. On y raconte les amours de Martin Mahner, étudiant en littérature dont le père est un sympathisant nazi, et de Katarina Braun, juive allemande. Dans ce deuxième tome, situé en 1938, Martin, qui a choisi de s'exiler en France, retrouve Katarina. Un tableau plein de vérité sur la vie d'un réfugié dans la France de l'immédiat après-guerre. Bien ancré dans l'histoire, le récit fouille en profondeur la psychologie des personnages. Dessin dans la droite ligne de l'école de la ligne claire, soucieux des détails et de la véracité historique. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Amours fragiles. 3, Maria
[Paris] : Casterman, 2007.
56 p. : principalement des ill. en coul. ; 32 cm.
Une série qui débute en 1942 pour prendre rapidement la forme d'un retour-arrière qui entraîne le lecteur en 1932. On y raconte les amours de Martin Mahner, étudiant en littérature dont le père est un sympathisant nazi, et de Katarina Braun, juive allemande. Situé en 1943, ce troisième tome nous raconte parallèment le destin de Martin, lieutenant à Paris, qui a retrouvé Katarina, et de Maria, secrétaire médicale auprès d'un médecin hostile au nazisme. Bien ancré dans l'histoire, le récit fouille en profondeur la psychologie des personnages. Dessin dans la droite ligne de l'école de la ligne claire, soucieux des détails et de la véracité historique. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Amours fragiles. 4, Katarina
[Paris] : Casterman, c2009.
64 p. : principalement des ill. en coul. ; 32 cm.
Une série qui débute en 1942 pour prendre rapidement la forme d'un retour-arrière qui entraîne le lecteur en 1932. On y raconte les amours de Martin Mahner, étudiant en littérature dont le père est un sympathisant nazi, et de Katarina Braun, juive allemande. Bien ancré dans l'histoire, le récit fouille en profondeur la psychologie des personnages. Dessin dans la droite ligne de l'école de la ligne claire, soucieux des détails et de la véracité historique. [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Amours fragiles. 5, Résistance
[Paris] : Casterman, c2011.
56 p. : principalement des ill. en coul. ; 32 cm.
Une série qui débute en 1942 pour prendre rapidement la forme d'un retour-arrière qui entraîne le lecteur en 1932. On y raconte les amours de Martin Mahner, étudiant en littérature dont le père est un sympathisant nazi, et de Katarina Braun, juive allemande. Bien ancré dans l'histoire, le récit fouille en profondeur la psychologie des personnages. Dessin dans la droite ligne de l'école de la ligne claire, soucieux des détails et de la véracité historique. [SDM]



Afficher la fiche complète

6

Livre  
Amours fragiles. 6, L'armée indigne
[Paris] : Casterman, 2013.
56, [7] p. : principalement des ill. en coul. ; 32 cm.
Une série qui débute en 1942 pour prendre rapidement la forme d'un retour-arrière qui entraîne le lecteur en 1932. On y raconte les amours de Martin Mahner, étudiant en littérature dont le père est un sympathisant nazi, et de Katarina Braun, juive allemande. Bien ancré dans l'histoire, le récit fouille en profondeur la psychologie des personnages. Dessin dans la droite ligne de l'école de la ligne claire, soucieux des détails et de la véracité historique. [SDM]



Afficher la fiche complète

7

Livre  
Amours fragiles. 7, En finir--
[Paris] : Casterman, 2015.
56 p. : principalement des ill. en coul. ; 32 cm.



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.